Stevie Ray Vaughan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stevie Ray Vaughan

Message par Kebra le Jeu 11 Sep - 21:22

Par Prodigal son

Stevie Ray, de son vrai nom Stephen Ray Vaughan est né le 3 octobre 1954 à Dallas (Texas). Issu d'une famille modeste: son père travaille dans une fabrique d'amiante tandis que sa mère occupe un poste de secrétaire dans une usine de ciment; le petit Stevie naît prédisposé au blues.

Agé d'une dizaine d'années, il aime se repasser dans sa tête les extraits de concerts de Cream et surtout s'écouter à longueur de temps sa cassette d'Albert King qui restera toujours son influence principale.

Ce n'est qu'à 14 ans qu'il prend en main sa 1ère guitare. Mais déjà accroc au blues, il passe tout son temps libre à jouer dans les groupes de son école dont les "Chantones", les "Nightcrawlers" ou encore les "Blackbird". C'est ainsi que Stevie, davantage passioné par la guitare que par les études, quitte l'école en 1972, alors qu'il n'a que 18 ans, pour aller s'installer à Austin et imiter ainsi son grand frère qui a quitté le domicile parental en 1966 pour partir en tournée avec les "Chessmen" et qui se fera connaître à partir de 1979 au sein des "Fabulous Thunderbirds". En attendant, Jimmie chaperonne son petit frère et l'invite à jouer dans plusieurs groupes locaux. A cette époque, Stevie rencontre un personnage-clé dans sa carrière: Doyle Bramhall qui co-écrira quelques titres de ses albums à venir...

Sur la scène d'Austin, Stevie évolue en quelques années, d'abord au sein des "Cobras" avant de créer "Triple Threat" en 1977 avec Lou Ann Barton. En 1981, il dissout tout, recrute le bassiste Tommy Shannon, anciennement au service de Johnny Winter, et le batteur Chris Layton pour créer un nouveau groupe: Double Trouble. L'armada de choc est prête à mettre le feu!

Un an plus tard, le phénomène SRV prend de l'ampleur. Steve et ses acolytes se font repérer au Montreux jazz festival par John Hammond et surtout par David Bowie. Le premier leur fait signer un contrat pour Epic, mais c'est Bowie qui va véritablement lancer Stevie en lui proposant de jouer sur Let's dance qui fera un carton planétaire. Puis, tout s'enchaîne rapidement. En juillet 83, SRV et son groupe sortent leur 1er album: "Texas Flood", dont la séance d'enregistrement aura été offerte par Jackson Browne. L'album se classe N°38 des charts US; fait rarissime pour un album de blues. L'année suivante, en février, ce CD recevra d'ailleurs 2 nominations aux Grammy Awards.

Juin 1984: "Couldn't Stand The Weather", le 2ème album sort avec un son plus tranchant, à l'instar de la reprise Voodoo Chile (composée par Hendrix) qui sera nominée aux Grammy. Ce disque obtiendra un disque de platine. Et un cadeau n'arrivant jamais seul, Stevie reçoit pléthore de récompenses à Noël: "meilleur joueur de blues électrique" et "meilleur album de guitare" d'après Guitar Player. De plus, il est nommé "Entertainer" de l'année et "instrumentaliste de l'année" par la "Blues Foundation".

C'est en 1985 que le trio obtient le 1er Grammy, en collaboration avec Sugar Blue, Luther Johnson et quelques autres pour Flood Down in Texas, élu "meilleur morceau de blues traditionnel" et qu'on retrouve sur l'album "Blues Explosion".

Le 3ème album "Soul To Soul" (85) (futur disque d'or) marque le retour aux affaires avec un son teinté de jazz. Résultat des courses: SRV est élu "meilleur guitariste électrique de l'année" par Guitar Player, et Say What est nominé aux Grammy. Durant l'année suivant la sortie du CD, le groupe part en promo aux quatre coins du monde, allant des USA, repassant sur la scène du Festival Jazz de Montreux, jusqu'au plateau télé de "Saturday Night Live" sur NBC. Malheureusement, cette même année, Stevie, en proie à de gros problèmes d'alcool et de drogues, s'effondre sur la scène londonienne. Il passera le mois suivant en cure de désintoxication dans un hôpital d'Atlanta. Une fois remis sur pied, il aidera à coproduire l'album comeback de son mentor, Lonnie Mack, "Strike Light Lightning".

L'album "Live Alive" (1987) comble un manque en capturant le son SRV en concert. Ce CD a par ailleurs la particularité de contenir une reprise de son ami Stevie Wonder: Superstition. La même année encore, Stevie se fait plaisir en réinterprétant seul dans son coin le titre Pipeline pour la B.O du film "Back to the beach".

Mais le grand comeback s'opère en juillet 89, après 4 ans de pause, avec "In Step", produit par Jim Gaines. Cet album est le tout premier à se classer dans les charts UK, ce qui prouve au passage une percée de Stevie sur le vieux continent qui, à son tour, redécouvre le blues. S'ensuit, en octobre, une tournée américaine en compagnie de Jeff Beck qui débute au Northrop Memorial Auditorium de Minneapolis. Enfin, cette année-là, SRV est introduit dans la "Gallery of the Greats" selon Guitar Player. Cerise sur le gâteau: "In Step" gagne en 1990 (21/02) le Grammy de "meilleur album blues contemporain". Le 14/03/90, SRV est nommé "musicien de l'année" et "musicien de la décennie" lors des annuels Austin Music Awards.

Le 8 juin, SRV entame en Californie une tournée nord-américaine avec Joe Cocker: "The Power and the Passion Tour" qui se finira le 22 juillet à Vancouver au Canada. Le 17/06/90 a lieu un défilé de stars, comprenant SRV, B.B. King, Dr John, Joe Cocker... joué à guichet fermé à Dallas à l'occasion du "Benson&Hedges Blues '90 Festival". Après tous ces concerts, Stevie décide de s'attaquer à un projet qui lui tient à coeur depuis longtemps: enregistrer un album seul avec son frère. C'est ainsi qu'il se réserve juillet pour enregistrer "Family Style", se baladant entre les studios de Dallas, Memphis et New York.

Le 27 août 1990: tout est fini! En pleine tournée, alors qu'il sort d'un concert au Alpine Valley Music Theatre à East Troy (Wisconsin) où il joue avec ses amis Buddy Guy, Eric Clapton, Robert Cray, Phil Palmer et son frère Jimmie; son hélicoptère, un Bell 206, parti pour Chicago, se crashe à cause d'un épais brouillard. Stevie meurt; 4 ans jour pour jour après la mort de son père. Le monde du blues est en deuil. Lors de son inhumation le 31 août au Laurel Land Memorial Park à Dallas, Jackson Browne, Bonnie Raitt et Stevie Wonder lui dédient un dernier Amazing Grace.

Le 10/11/1990 voit la sortie officielle de "Family Style" qui atteint la 7ème place des charts US, et d'où sortira le single Tick Tock. Cet album, non seulement certifié de platine, obtiendra aussi, en 91, le titre de "meilleur album de blues contemporain", mais aussi la "meilleure performance rock instrumentale" pour D/FW. Toujours en 91, sort un 1er album posthume, "The Sky Is Crying", regroupant 10 morceaux jamais édités, dont la reprise de Hendrix, Little Wing qui recevra le Grammy de "meilleur rock instrumental" en 1993. Mais l'acte certainement le plus symbolique vient de Fender qui, en 1992, met en vente un modèle signé SRV. Autre symbole: le 3 octobre, un monument commémoratif est inauguré à Austin.

Les 90's/2000's voient la sortie en série d'albums best-of ou posthumes:

"In The Beginning" (92) est un retour en arrière lors des tous premiers débuts de Double Trouble, où d'ailleurs pour l'anecdote, on découvre non pas Tommy Shannon mais l'éphémère Jackie Newhouse. Après 2 albums posthumes, Sony édite son "Greatest Hits" (95) qui contient un inédit, Taxman, écrit par George Harrison. Dans un autre genre, "A Tribute To Stevie Ray Vaughan" (96) réunit les mêmes artistes présents lors de l'accident tragique, sans Palmer certes, mais avec Dr John, Bonnie Raitt et B.B. King en prime! D'autres rééditions posthumes suivront: "Live At Carnegie Hall" (97); "Greatest Hits vol 2" (99); "Boxed Set" (2001); "SRV Live At Montreux 1982-1985" (2002)... sans parler de la réédition des 4 premiers albums remasterisés et enrichis en inédits live... La liste semble interminable!

SRV nous quitte jeune et au sommet de sa gloire, après un passage éclair. Son oeuvre est incomplète. Cela ajoute aussi au mythe et on ne peut s'empêcher de dresser un parallèle avec Hendrix, au destin proche... Aujourd'hui en tout cas, Stevie apparaît clairement comme la référence du blues des années 1980, modèle pour beaucoup de jeunes guitaristes actuels marqués par son jeu hors du commun. Il y a eu le rock post-Hendrix. Il y aura le blues post-SRV. L'ouragan texan est passé, mais les séquelles sont éternelles.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Kebra le Jeu 11 Sep - 21:26

Ha.... quelqu’un que je connais, j’apprécie comment dire, son investissement dans ce qu’il faisait, j’avais une cassette vidéo (c’était avant l’informatique), que j’ai beaucoup regardé, et je le voyait à cette époque comme le successeur d’Hendrix, jusqu'à ce que j’apprenne qu’il était mort. Tout ce que j’ai écouté ou vu de lui part la suite ne m’a jamais rien apporté de nouveau, alors je suis profondément désolé qu’il soit mort si tôt car il n’avait sans doute pas tout dis.
Alors, pardon monsieur,…..non,….pas sur la tête…….non, non, ne frappez pas !!!! Mais désormais, quand je veux écouté ce genre de musique, j’écoute Hendrix, et là je ne me lasse jamais. (Je sens que je ne vais pas me faire que des copains, mais bon c’est ce que je pense.)
Autrement bon boulot Prodigal Son, je connaissait peu de chose sur lui.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Kebra le Jeu 11 Sep - 21:34

Prodigal son

e ressens la meme chose que toi quand j'ecoute Hendrix ....

Non pas que je n'apprecie pas l'artiste, mais je le trouve trop brouillon dans son jeu.

Mais je comprends tout a fait que l'on puisse preferer le maitre a son eleve.

Comme tu le dis, la carriere de SRV a ete courte, et il n'a pas eu le temps de faire enormement de choses. De plus, il est arrivé dans une espece de mauvaise periode, ou la musique qu'il jouait n'attirait plus vraiment les foules, plus tentees par "le cote obscur".


Quoi qu'il en soit, SRV m'a apporte a peu pres tout ce que j'attendais de la musique dans les 80's. Et il continue, le bougre !

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Kebra le Jeu 11 Sep - 21:36

Petite précision je n'écoute que deux disques de Hendrix Are You Experienced (des souvenirs) et Electric Ladyland. point barre.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Kebra le Jeu 11 Sep - 21:37

Jungleland met son grain de sel

pour Hendrix je crois qu'il faut fouiller dans sa discographie bootleg : j'ai du mal avec lui et sa discographie officielle m'a rarement convaincue, à part certains titres.
C'est depuis que je me suis penché sur ses bootlegs que je commence à apprécier un peu plus

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Kebra le Jeu 11 Sep - 21:40

Réponse de Prodigal son

Le seul qui me plaise vraiment c'est "Blue Wild Angel", un des rares en ma possession.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

SVR vs. Hendrix : le Retour !..

Message par nanoyama le Ven 12 Sep - 12:42

Finalement, d'un forum à l'autre, on assiste toujours au duel Hendrix vs. SRV !..

C'est rafraichissant toute cette énergie "jetée" dans le débat !..

flower

Personnellement, j'aime bien et j'écoute les deux.

En ce qui concerne SRV, j'aime beaucoup l'album Family Style avec le frangin Jimmie.




Allez, @ bientôt pour la suite...


cheers

nanoyama

Messages : 118
Date d'inscription : 12/09/2008
Localisation : Arvernhà

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par mosquito69 le Mer 18 Aoû - 15:58

STEVIE RAY VAUGHAN Couldn't Stand the Weather LEGACY EDITION



Il est a l'écoute ici: Wink
...
http://www.deezer.com/fr/music/stevie-ray-vaughan-and-double-trouble/couldn-t-stand-the-weather-78540#music/stevie-ray-vaughan-and-double-trouble/couldn-t-stand-the-weather-legacy-edition-614697
...

Une critique à lire...
...
http://www.musiqueplus.com/stevie-ray-vaughan/critiques/couldn-t-stand-the-weather-legacy-edition
...
Bon, il pousse un peu quand il dit que c'est SRV qui à ressuscité le Blues, mais bon... .

mosquito69

Messages : 1535
Date d'inscription : 10/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stevie Ray Vaughan

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum