Jerry lee lewis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jerry lee lewis

Message par Kebra le Sam 13 Sep - 20:52

Par rocky (je change la disposition des photos qui sont toutes groupées à la fin


Un grand Monsieur du Rock'n'roll dans toute sa splendeur.
Un monstre ,une bête de scène
Un virtuose du piano.
tout simplement une légende..........."THE KILLER"



"This Man doesn't play Rock'n'Roll....... He is Rock'n'Roll" Bruce Springsteen.

Oui, comme le dit Bruce Springsteen, Jerry Lee Lewis incarne le Rock'n'Roll
à lui tout seul. Né à Ferriday en Louisiane le 29/09/1935, Jerry Lee Lewis
a commencé à jouer du piano à l'âge de 7 ans.

Influencé par divers courants musicaux : gospel, country, blues, boogie-woogie,
rock'n'roll...

il élabore très rapidement son propre style, sans prendre de leçons,
un cocktail épicé et subtil qui le pousse à jouer du piano comme personne
avant lui.

Encore adolescent, il interprétera "Hadacol Boogie" pour sa première
apparition en public.

Après avoir grandi et joué de divers instruments pour différents groupes
locaux et exercé les métiers les plus variés, le désir de Jerry Lee Lewis
de faire de la musique son métier le conduit en 1956 vers les fameux studios
Sun dirigés par Sam Philips et fréquentés par Elvis Presley, Johnny Cash,
Carl Perkins, Charlie Rich, Roy Orbison.



Sam Philips voit tout de suite en lui un talent certain, son jeu de piano
et son débit vocal ultra rapide et saccadé sont uniques.

En 1956 : Première tournée professionnelle avec Johnny Cash.

Dès 1957/1958 un succès phénoménal est au rendez-vous avez ses plus
grands hits :



- "Whole Lotta Shakin'Goin'on"
- "Greats Balls Of Fire"
- "Breathless"
- "Hight School Confidential"


Les deux premiers titres seront n° 1 sur les Hits Parade Rock, mais aussi
Country.

Cet énorme succès qui lui permettra de détrôner temporairement Elvis,
ébranle les Etats-Unis ainsi que l'Europe et Jerry Lee Lewis décide de partir
en tournée en 1958 en Angleterre.

Personnage, fort en goût et haut en couleurs, Jerry Lee Lewis en était
déjà en 1958 à son troisième mariage... celui-ci avec sa cousine âgée
seulement de 13 ans choqua les britanniques et "The Wild Man of Rock'n'Roll"
fut contraint d'arrêter la tournée Anglaise.

Les répercussions aux Etats-Unis furent également importantes, mais Jerry Lee
ne cessa pas de tourner et développa un jeu de scène suggestif, jugé vulgaire
par l'Amérique puritaine, violent et affolant, faisant de lui une attraction
majeure dans le show business.

En 1963, Jerry Lee Lewis quitte Sun Records pour signer chez Smash-Mercury
(Phonogram), un "major label".



Le succès s'amplifiera : "Enregistrement public au Star Club de Hambourg"
et "The Greatest Live Show on Earth"(1964) sont encore à l'heure actuelle
considérés comme les albums "live" de référence en matière de rock.

Ses shows déclenchent l'hystérie à chaque fois.

En 1968, voulant retourner à ses racines musicales et désirant s'adapter
au marché, Jerry Lee Lewis enregistre de la Country Music.

Avec les hits "Another Place, Another Time" et "What's made Milwaukee Famous",
il devient une superstar de la musique Country et obtiendra plus de 30 hits
country les 20 années suivantes, ("Once More with feelin", "Me and Bobby
Mc Ghee", "Think About It Darlin" mais aussi plusieurs hits "Rock"
dont le fameux "Chantilly Lace" en 1972 et "Drinkin'Wine Spo-Dee-O'Dee".

Cette période verra également la réalisation de "concepts albums":
"Southern Roots", "Soulmusic" et "London Session" (Blues et Rock'n'Roll)
enregistré en 1973 avec les plus grands musiciens pops Anglais
(Klauss Voorman, Rory Ghalagher, Alvin, Albert Lee...).

En 1977 encore un énorme succès avec "Middle Age Crazy"
extrait de l'album "Country Memories".

En 1978 dernier album chez Mercury "Keeps Rockin" avec d'excellentes
reprises de "Lucille", "Blue Suede Shoes" et "Sweet Little Sixteen".

En 1979, Jerry Lee Lewis quitte Mercury et signe chez Elektra
où il enregistre trois albums de très bonne facture intitulés "Jerry Lee Lewis"
(accompagné à la guitare par le légendaire James Burton ex-guitariste
d'Elvis Presley), "When Two Worlds Collide" et "Killer Country".

A nouveau le succès est au rendez-vous : "Rockin'my Life Away",
"Somewhere Over The Rainbow" et "Thirty Nine and Holding" se classent
en tête des "charts" rock et country.

Jerry Lee Lewis qui tourne toujours autant à travers le monde, revient
comme chaque année en Europe en 1981 en compagnie de Carl Perkins
et Johnny Cash.

En 1982 l'album "Survivors" est édité. Il réunit les 3 artistes sur scène
à Stuttgart et est le témoin d'un nouveau succès.

Cependant, Jerry Lee Lewis reste insatisfait par la promotion de ses disques
et change une fois encore de label pour enregistrer sur M.C.A deux albums :


-"Let My Fingers Do The Talkin"
-"I Am What I Am"


Où il alterne de nouveau, Country Music et Rock'n'Roll.

En 1986, Jerry Lee Lewis est le premier artiste introduit au Rock'n'Roll Hall
of Fame..

La même année, retour aux légendaires studios Sun pour l'enregistrement du
"Memphis Rock'n'Roll Homecoming: Class of 55" avec Roy Orbison, Johnny Cash,
Carl Perkins ainsi que de nombreux musiciens talentueux dont .... Marty Stuart.

En 1989: le film "GREAT BALLS OF FIRE" (avec Dennis Quaid) dépeint
la première partie de sa vie et son ascension fulgurante au rang de
superstar internationale.

Jerry Lee Lewis enregistre de nouvelles et énergiques versions de ses
plus grands hits. Il assiste personnellement au tournage du film en tant
que conseiller.

Durant les années 90 (comme depuis ses débuts) Jerry Lee Lewis
s'est produit aux quatre coins du monde : Etats-Unis, Europe (notamment en
1997 et 1998 avec Little Richard et Chuck Berry pour 2 grandes tournées
délirantes ou les 20 concerts organisés se sont joués à guichets fermés!!)
mais aussi en Australie, au Brésil, au Canada, en Russie, Roumanie.....



L'année 1995 n'a pas échappé à la règle (pas moins de 4 concerts en France
dont 1 à l'Olympia à Paris. En outre cette année là "Young Blood", son dernier
album (Sire Records-Warner), est paru... Le Killer ne manque pas de "sang neuf".

En 1999, Le Killer s'est produit régulièrement aux Etats Unis et notamment
à Atlanta au Georgia Dome devant 60.000 personnes !

Une comédie musicale intitulée "Greats Balls Of Fire", avec Billy Geraghty
est restée à l'affiche à Londres pendant toute l'année 1999.

Du jamais vu du vivant d'un artiste.

Le 09/03/2000 Jerry Lee Lewis était l'invité d'honneur d'un important show
télévisé consacré à la célébration des 3 siècles du Piano, en compagnie
d'autres pianistes et chanteurs-pianistes provenant des horizons musicaux
les plus variés, dont Billy Joël. (Washington-BBT-T.V).

Cette icône de la musique populaire américaine s'est souvent produite
sur scène avec de nombreux artistes de renommée mondiale qui lui témoignent
respect et admiration comme :


Keith Richards (1983 Rolling Stones)
Ronnie Wood (1986 Rolling Stones)
Van Morisson (1989 Londres et 1993/94 Dublin)
Brian May (1989 Londres)
Dolly Parton (1988 T.V show)
Ron Hawkins (1996 Canada)
Bruce Springsteen (1996 Cleveland)
B.B King etc...


John Lennon (ex-Beatles) lui-même, aurait rampé jusqu'à lui pour lui baiser
les mains lors de leur première rencontre, tant son admiration étant sans limites...

Avec, à ce jour, plus de 25.000.000 de disques vendus, une Etoile "Award"
sur Hollywood Boulevard, de très nombreux disques d'Or et la reconnaissance
d'artistes comme Elton John qui déclare " avoir tout appris de lui car il est
le plus grand des pianistes rock", Jerry Lee Lewis n'est pas seulement un artiste,
il est un phénomène intemporel et une superstar internationale.

A près de 70 ans Jerry Lee Lewis, malgré un existence tumultueuse, marquée
par plusieurs tragédies familiales (perte de 2 enfants dans des conditions
tragiques, des mariages à répétition, des excès en tout genre, le
"Bad Boy of Rock'n'Roll" a toujours la même capacité à attirer
et déchaîner les foules.

Son charisme, sa fameuse main gauche et sa propension à maltraiter
le piano sont toujours intacts! Il a récemment été récompensé :

par un Grammy Award à Los Angeles début 2005

Après plus de 10 ans d’absence discographique, Jerry Lee Lewis, le dernier géant du rock n’ roll, revient avec"Last man standing" 21 versions inédites de classiques du rock avec 22 guests d’exception.
« Last Man Standing » est du pur Jerry Lee Lewis, une collection importante et monumentale de pur Rock n’Roll par le dernier rocker originel.
[s]Le tracklisting de l'album[/s]


1. Rock And Roll with Jimmy Page
2. Before The Night Is Over with BB King
3. Pink Cadillac with Bruce Springsteen
4. Evening Gown with Mick Jagger, Ronnie Wood
5. You Don’t Have To Go with Neil Young
6. Twilight with Robbie Robertson
7. Travelin’ Band with John Fogerty
8. That Kind Of Fool with Keith Richards
9. Sweet Little Sixteen with Ringo Starr
10. Just A Bummin’ Around with Merle Haggard
11. Honky Tonk Woman with Kid Rock
12. What’s Made Milwaukee Famous with Rod Stewart
13. Don’t Be Ashamed Of Your Age with George Jones
14. Couple More Years with Willie Nelson
15. Ol’ Glory with Toby Keith
16. Trouble In Mind with Eric Clapton
17. I Saw Her Standing There with Little Richard
18. Lost Highway with Delaney Bramlett
19. Hadacol Boogie with Buddy Guy
20. What Makes The Irish Heart Beat with Don Henley
21. The Pilgrim with Kris Kristofferson


http://www.youtube.com/watch?v=yQMYtUB2Y_k
http://www.youtube.com/watch?v=UNi1vIYz9hU

Et un extrait du film "great balls of fire"avec le très talentueux Dennis Quaid.
http://www.youtube.com/watch?v=WkJZTDoqZkk

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum