PASCAL PACALY: ROCK STORIES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PASCAL PACALY: ROCK STORIES

Message par Marilyn le Dim 28 Sep - 12:20

en voici un extrait de la nouvelle ETHS...bonne lecture!

ROCK STORIES volume 1 : ETHS



La musique qui passait, c’était de la bonne, du putain de bon son. Métal comme j’aime. Sauf que cette fois ci, c’était pas une vulgaire radio qui crachait le morceau. Non, y’avait un concert plus bas. Alors j’ai commandé un rhum et j’ai descendu l’escalier en colimaçon. La lumière se faisait de plus en plus faible et quand je suis arrivé en bas c’était le noir total. Autour de moi j’voyais de vagues ombres. Des filles, des mecs, des filles-mecs et inversement qui riaient à gorge déployée, maquillés comme des amours, comme des mannequins. Des mannequins bien, hein. Y’en avait d’autres qui semblaient se tripoter et encore d’autres qui se piquaient. Tranquilles, comme si de rien n’était. Super étonnant. Le concert était plus au fond, fallait se frayer un chemin dans la sueur et l’alcool.
Je commençais à me contorsionner quand je l’ai revue. Ouais, encore. J’y croyais pas. Non mais sérieux, je comprenais plus rien à rien. Que dalle. Paumé encore plus que d’hab’. Candice était là, seule, assise à une table. Un verre d’absinthe à la main, la cuillère encore dégoulinante de sucre, elle était comme je me l’étais toujours imaginée : parfaite. J’me suis alors approché d’elle, comme un couillon, essayant d’avoir un minimum d’allure. Vous savez, genre pour pas se déchirer avant même de l’avoir ouverte. Elle m’a souri et je lui ai demandé si je pouvais m’asseoir à sa table. Elle a hoché de la tête et je me suis posé. C’était quoi ce délire ? J’en savais que dalle. Rien de réel dans tout ce bordel, dans ma tête. J’arrêtais pas de me dire qu’il allait bientôt arriver un truc qui ferait tout foirer. En attendant, tout ça tenait encore debout. Alors ce que j’ai fait, si vous voulez savoir, c’est que je me suis pas démonté. Et on a causé toute la nuit.

J’étais content qu’elle ne me prenne pas de haut. Parce que quand on est ado, putain ! ce qu’on peut se foutre de votre gueule. Comme si la vérité et les sentiments n’appartenaient qu’aux vieux. Je n’avais qu’une envie, c’était de l’abreuver de questions sur ETHS et elle, et en gros, c’est un peu ce que j’ai fait. Elle m’a tout expliqué. Avec patience et gentillesse.

C’est comme ça que j’ai su qu’elle avait grandi dans la banlieue de cette ville dingue de foot, vers la mer. Sauf que son coin à elle, c’était un peu trop tranquille, mort et tout ça, et qu’au final, ça ne lui convenait pas de se laisser endormir. Au collège, c’était la seule à écouter du rock. Les autres, leur truc c’était plutôt le rap, voyez. Alors bon, c’est sûr, un peu de différence ça fait pas de mal, sauf que du coup, il vous manque toujours cette étincelle qui doit foutre le feu à vos tripes. Et cette étincelle, c’est venu de HOLE. J’sais pas si vous vous souvenez de ce groupe, avec la nana au chant, Courtney Love, la femme de Kurt Cobain. C’est Anaïs, sa cousine, qui lui a fait découvrir HOLE. A vrai dire, comme elle était un poil plus âgée, Anaïs, elle connaissait pas mal de trucs rock et Candice en profitait vachement. Alors voilà HOLE. Candice elle a treize piges et elle se prend ça dans la gueule. Un groupe de filles. Et qui jouent du rock. Le pied. Enfin les filles montrent qu’elles savant autant jouer d’une gratte qu’un mec. Forcément ça attire. Et puis, la dame Courtney, c’est pas trop une sainte, donc bon, ce côté rebelle ça ne déplaît pas non plus. Sauf que quand vous regardez une rock star avec les yeux d’une môme de treize ans, après, pour le coup, c’est plus vraiment pareil. Je veux dire, quand je lui ai posé la question de ce qu’elle pensait de Miss Love maintenant, Candice m’a dit qu’ouais, elle était un peu déçue de la tournure, trop commerciale et tout. La sincérité qui fout le camp, voyez. Dommage…

C’est comme ça que chaque été les deux filles se retrouvaient à la campagne. Et Anaïs lui montrait les derniers trucs cool, bien rock et tout. Et puis comme tout le monde, comme vous et moi, on saute sur le lit dans la chambre, on joue aux rock stars, on s’éclate entre filles et la vie est belle.

Puis arrive le tournant, le truc qui change tout


(Extrait écrit par Pascal Pacaly )


Dernière édition par Marilyn le Jeu 16 Oct - 20:18, édité 1 fois

Marilyn

Messages : 2
Date d'inscription : 28/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: PASCAL PACALY: ROCK STORIES

Message par Kebra le Dim 28 Sep - 13:26

Je déplace ce sujet dans le coin lecture et je laisse malgré la publicité évidente de ce post. Il est rappelé à nos aimables amis qui sont inscrits sur ce forum, qu'un forum justement est un espace de discutions et non un lieu pour faire de la publicité. "La publicité nuit gravement à la santé mentale".
Ce qui serait bien Marilyn, c'est que l'on te retrouve dans divers sujets de discussion, sans cela j'ai bien peur que l'admin de ce forum, ne fasse table rase de ton sujet.
Dans tout les cas, il n'est pas nécessaire d'écrire en gras et en rouge, j'édite donc ton poste que je trouve par ailleurs intéressant.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: PASCAL PACALY: ROCK STORIES

Message par ready freddie le Lun 29 Sep - 9:28

merci kebra


si on n'a plus d'autre nouvelles de notre nouvelle amie d'ici un jour ou deux, cette pub finira comme celle de l'autre forum : à la poubelle

Un homme averti en vaut deux...............

:!chin!:




Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables de l'ami n'est pas une amitié. Alain.

ready freddie
Admin

Messages : 2981
Date d'inscription : 09/09/2008

http://classicrock.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: PASCAL PACALY: ROCK STORIES

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum