judas priest ; ROCKA ROLLA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 9:53

Proposé par ready freddie



Birmingham, Angleterre, 1974. Voici maintenant 4/5 ans que LED ZEPPELIN, DEEP PURPLE, BLACK SABBATH et quelques autres ont mis au point les fondations du hard rock et du heavy metal anglais. Plusieurs autres groupes s'engagent dans la brèche d'un rock dur encore emprunt de psychédélisme. Issus des terres sombres et des forges de Birmingham tout comme BLACK SABBATH, un combo nommé JUDAS PRIEST (le nom a été inspiré d'une chanson de Bob Dylan, « The ballad of Frankie Lee and Judas Priest ») ne sait pas encore qu'il va lui aussi révolutionner le fond et la forme de notre musique préférée pour les 3 décennies à venir (et nous l'espérons encore +). Avec un LED ZEPPELIN qui à l’époque se lance dans des compositions de moins en moins roots et plus expérimentales (House Of The Holy), et DEEP PURPLE qui tourne pour la première fois la page Ian Gillan, il était temps que la relève du hard-rock (UFO, THIN LIZZY, QUEEN …) et du heavy metal (JUDAS PRIEST) soit assurée. Et JUDAS ne sait alors pas encore qu’il se posera en héritier de ce rock lourd, et aussi en instigateur (avec MOTORHEAD) quelques années plus tard de ce qu’on appellera le speed metal et de tout le look et la philosophie qui seront l’apanage du terme « metal ».

Influencés par la rock music, les songwriters (Bob Dylan, Joan Baez) et le rock dur alors en pleine effervescence, le bassiste Ian Hill s'associe en 1970 au blond guitariste K.K. Downing pour tenter de former un groupe original. Arrive ensuite le chanteur Al Atkins et le batteur John Ellis, vite remplacé par Alan Moore puis Chris Campbell. En 1973, alors que le groupe commence à se faire connaître au travers de concerts locaux, Atkins est viré du groupe, évincé par Rob Halford. Idem, pour le batteur Campbell remplacé par un certain John Hinch. Le quartet devient quintet avec l'arrivée d’un second et prolifique guitariste, Glenn Tipton. Le plus ancien et le plus beau duo de six-cordistes du heavy-metal est formé, même si musicalement et pour quelques années encore on sera loin des joutes guitaristiques caractéristiques de JUDAS. Ayant des compositions originales en gestation depuis pas mal de temps, le quintet se décide à entrer en studio pour accoucher d'un premier album.

Ce premier essai Rocka Rolla (sorti chez Gull Records) nous fait entendre les premiers cris d'un groupe qui se cherche encore, avec pourtant quelques caractéristiques qui seront renforcées dans les albums ultérieurs. Cette première marque de fabrique est la voix de Rob Halford. On est loin ici des vocaux martiaux et aigus des Defenders Of The Faith ou Painkiller, mais Rob a déjà ce timbre très particulier. Sa voix possède ici un certain groove ("One For The Road", "Rocka Rolla"), il lui arrive parfois de chanter de façon douce et sirupeuse ("Winter Retreat", "Run Of The Mill") dans un registre plus grave que ce qu'il va nous réserver dans 3/4 albums ("Dying To Meet You"). Les ambiances font la place à un hard rock efficace mais plutôt gentillet ("Rocka Rolla" et son pont "folklorique" à la guitare), les guitares de la paire Downing/Tipton sont hard ou cool suivant les titres, et proposent des riffs simples et répétitifs. Certains titres sont expérimentaux, baignent dans une ambiance psychédélique voire ésotérique : l'étrange triplette "Winter"/"Deep Freeze"/"Winter Retreat", "Run Of The Mill" qui peut rappeler le SCORPIONS de la même époque (avec Uli Jon Roth) ou encore le sabbathien "Caviar & Meths". Le disque se termine avec un joli bonus, qui n’est autre que la reprise de « Diamonds & Rust » de Joan Baez. Un titre qui sera repris dans une autre version sur l’album Sin After Sin 3 ans plus tard, et aussi régulièrement en concerts.

Rocka Rolla est un disque sympathique et très très différent de ce que proposera le PRIEST par la suite, même quand on le compare à des albums comme Sin After Sin ou Stained Class. Il n’est de ce fait pas réellement indispensable. Fans de speederies de la mort, vous ne trouverez pas votre compte ici, mais je vous encourage à jeter une oreille (voire les 2) sur ce disque, qui vaut surtout pour son intérêt historique (j'ai failli dire archéologique Smile ) et aussi pour sa fraîcheur. Car il y a malgré tout ce qu’on peut dire une aura spéciale sur ce disque, qui sera encore renforcée sur le suivant, puis définitivement perdue ensuite pour la cause du vrai heavy metal. Il n'y a pas vraiment de titres anthologiques de JUDAS PRIEST dessus, à part peut-être "Rocka Rolla" et "Never Satisfied". Ce premier album était tout à fait dans la lignée de ce qui se faisait à l'époque. Pour avoir vu des scènes d'époque, c'est assez étrange et drôle de voir Rob Halford avec des cheveux longs et des houppelandes, ou les autres musiciens avec chapeaux et chemises psychés. Autre temps, autres mœurs, mais quand on pense à tout l'attirail cuirs/clous qui va suivre 4 ans plus tard Smile, ça laisse rêveur ... Musicalement, le groupe faisait déjà preuve d'un joli potentiel avec ce style d'époque. Nous dirons donc que les fondations sont ici présentes. Les premiers pas d'un futur géant.



http://www.youtube.com/watch?v=znrVXa5GC24
http://www.youtube.com/watch?v=ZuXoalKim9c
http://www.youtube.com/watch?v=pcm4hh2H9uI

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 9:55

Kürtz

ready freddie a dit : , 1974. Voici maintenant 4/5 ans que LED ZEPPELIN, DEEP PURPLE, BLACK SABBATH



Putin c'est déjà si vieux.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 9:57

rocky

Un "premier album" avec toute la naiveté et les efforts pour "faire professionnel" ... Laughing


Certains thèmes abordés sont bien risibles aujourd'hui quand on connait l'histoire et l'évolution du groupe, comme le très bluesy "Cheater" où Rob Halford chante des paroles d'hétéro (Gné)



je ne dirais pas un mot sur la pochette ridicule qui encore aujourd'hui fait rire les membres du groupe !


Un album sympa, mais pas franchement du Métal lourd.
A retenir pour "rocka rolla" et son joli refrain.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 9:58

Necromonger

Je la trouve géniale, cette pochette ! Complètement décalée, rien à voir avec ce qu'elle contient ! Mais il faut préciser que Gull Records était (paraît-il) une filiale de la Motown. Donc, complètement ignorante de l'imagerie hard-rock de l'époque... En fait, on a eu chaud ! Vous imaginez Halford & Co avec des perruques afro et du cirage sur la tronche pour faire couleur locale ?...

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 10:00

Prodigal son

Laughing

un des rares albums du Precheur que je n'ai plus (en K7 audio a l'epoque, mais la duree de vie de ce support etait bien ephemere).

Tre belle pochette effectivement. Celle de British Steel est pas mal non plus.

Avez vous ecoute leur dernier opus "angel of retribution" ? Je trouve que la voix d'halford s'est plutot bonifiee avec le temps ....... et que ca fait du bien apres le passage du Ripper ......... :D

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 10:01

rocky

Surtout après le passage de "ripper"!

Rien de tel que "metalgod"
Mais je ne vais pas trop insister à ce sujet,je me rappelle encore vaguement d'une soirée d'enfer à ce sujet avec l'ami Nécro


Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 10:02

Prodigal son

J'avoue que j'ai bien aime Cathedral spires.
Mais c'est a peu pres tout, ce Jugulator ne vaut pas grand choses par rapport aux autres perles du Priest, bien que musicalement, je trouve que dans l'ensemble ce soit assez simpliste. ............ mais efficace

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 10:04

rocky

.....mais efficace,oui!
Sinon "Screaming for vengeance "ça s'est franchement une des perles du Priest,surtout Riding On The Wind, You've Got Another Thing Comin et Devil's

Sinon j'apprécie aussi énormement l'album "Turbo lover"(Non,please Nécro on tappe pas sur les admins!)
Je vais encore m'attirer la foudre des fans de la première heure ,moi!

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 10:05

Prodigal son

lol

J'aime bien les premiers albums ......... Point of entry notament

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 10:07

Les oreilles de Necromonger ont sifflées.

ca fait du bien apres le passage du Ripper .........
Bon. Promis. Je vais pas en refaire des tonnes là-dessus. Ceci étant, je vous trouve particulièrement injustes sur ce coup-là. Je ne sais pas si vous avez eu l'occasion de voir les shows d'Halford juste avant qu'il ne quitte JP, mais c'était franchement à chier. Une caricature de lui-même. Un drame pour quelqu'un qui les a vu sur la tournée "Stainded Class", puis sur celle de "Defenders Of The Faith"...

Du coup, j'ai détesté le "Pain Killer" tour, même si l'album était excellent.

Je n'ai pas d'affection particulière pour Ripper Owens. Simplement, son boulot sur le dvd "Demolition" enregistré à l'Hammersmith Odeon est SOMPTUEUX ! Dans l'absolu, il chante certains titres de la période Halford mieux qu'Halford lui-même !... Ca a l'air effarant de dire ça comme ça, mais je le pense vraiment.

Maintenant, il était évident qu'en terme d'image et de crédibilité, il ne pouvait pas lutter avec l'un des membres originaux du groupe. A ce sujet, je trouve que la "ré-implantation" d'Halford a dégagé quelques odeurs particulièrement nauséabondes, surtout lorsqu'on connaît les détails du premier split, passons...

De fait, je trouve que le dernier album est une grosse bouse. Son opaque, inutilement touffu. Textes totalement parodiques. Originalité brillant surtout par son absence. A l'heure actuelle, le Priest n'est plus un chef de file. C'est un suiveur qui essaye de pomper les plans de ceux qui pompent les plans de Judas Priest, vous me suivez ?... Suspect C'était logique. Pour qu'un groupe crée quelque chose de bien, il faut une synergie, une dynamique globale. Le retour d'Halford et les conditions dans lesquelles ça s'est fait ("Comment revenir à notre niveau commercial d'antan ?...") ne peut en aucun cas être le catalyseur de cette synergie. Du coup, ça tourne à vide.

Et ça fait chier.

Parce que fan, je suis toujours.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 10:08

Prodigal son

Arg ! J'ai vraiment deteste la facon de gueuler d'Owens ! Meme si je trouve sa tessiture assez exceptionnelle.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 10:09

rocky

Sorry Nécro...concernant" THE RIPPER "qui est ce type perdu au milieu de la scène qui imite les vocalises de Rob Halford ?? avec en plus une casquette vissée sur le citron tel un bourrin ??
Circulez.......déception totale..il a beau faire le mariole et parodier Halford, arriver en Harley....

Maintenant concernant" Angel of retribution "je suis entièrement d'accord avec vous..........

Les morceaux sont plats,limite énervant. déjà entendus des milliards de fois et, surtout, on a le désagréable sentiment que les musiciens se sont reposés sur le retour du chanteur le plus emblématique du groupe. Après deux albums où il avait tout à prouver et où il s'était surpassé (hé oui)je cite "Jugulator" et "Demolition", le groupe choisit la voie de la facilité et s'offre une royale dicrédibilisation auprès des vrais passionnés du Priest.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 10:12

Necromonger

rocky a dit : Sorry Nécro...concernant" THE RIPPER "qui est ce type perdu au milieu de la scène qui imite les vocalises de Rob Halford ?? avec en plus une casquette vissée sur le citron tel un bourrin ??
Circulez.......déception totale..il a beau faire le mariole et parodier Halford, arriver en Harley....
Il n'imite rien, il chante COMME CA. Il a appris son boulot en parodiant Halford, il n'y peut rien et nous non plus. Vous préféreriez quoi ? Qu'il chante comme Kurt Cobain ?...

Maintenant, la parodie Halford, comme vous dites, elle n'est pas de son fait mais uniquement du management Priest et du groupe lui-même... Ils ont fait dans le lourdaud, là, mais Owens n'a rien eu à dire dans l'histoire. On lui a dicté ce qu'il devait faire, point/barre. Et honnêtement, c'était une connerie. Il y avait une occasion unique pour eux d'emmener le groupe dans une nouvelle direction, probablement plus ouverte, et ils n'ont pas su la saisir. Tant pis pour eux.

Définissez "dicrédibilisation

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Kebra le Sam 4 Oct - 10:15

rocky

Sorry.........."discrédibilisation" gla

Sacré Nécro!

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: judas priest ; ROCKA ROLLA

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:36


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum