the doors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

the doors

Message par Kebra le Dim 12 Oct - 9:45

ready freddie s'était lancée en ce mois de janvier 2008

The Doors résulte de la rencontre entre deux diplômés de l'UCLA, Morrison et Manzarek : sur une plage de la cote californienne, un soir d'été 1965, face au soleil couchant, Morrison déclama des poèmes de sa composition a Manzarek ; Moonlight Drive en faisait partie. Frappés par l'intensité lyrique du texte, les deux frères de Ray Manzarek décidèrent de quitter leur ancien groupe (Rick and The Ravens) pour fonder The Doors avec Morrison. Ce nom d'apparence triviale referme à un livre de Aldous Huxley, The Doors of Perception, ou l'auteur narre son expérience des produits stupéfiants (ce titre était lui-meme inspire d'un vers du recueil de poème "Le Mariage du Ciel et de l'Enfer", de William Blake). En août, le batteur John Densmore quitte The Psychedelic Rangers et rejoint The Doors. Il est imité en octobre par le guitariste Robbie Krieger.

Le premier concert des Doors eu lieu au « London Fog », un petit club de Sunset Strip. Malgré une certaine timidité de Jim a leur début, le groupe obtenait une cohésion grandissante et une intimité musicale de plus en plus forte. Les claviers religieux, la batterie très jazz accompagnant a la perfection la voix de Jim, mi-ténor, mi-baryton, inégale mais tellement sensuelle.



Malgré la symbiose du groupe et sa musique, les Doors étaient vides du club au moins une fois par semaine. Les obscenites de Jim sur scene et les textes choquants en étaient pour la plus grande part responsables. Cela a tout de même plu a la directrice artistique du célèbre « Whiskey a Go Go », Ronnie Hanan, qui reussit a les faire passer dans son club. Et même si le gerant détestait le groupe, le public enivre réclamait les Doors tous les soirs. Ils y restèrent de Mai a Juillet 67. En Juin, les Doors et leurs mélopées hypnotiques avaient conquis la maison de disque Elektra. Ils se virent proposer un contrat d’un an des juillet 1966, et en 1967 donc sortiront « The Doors » et « Strange Days ».



Jim avait, selon certains magazines, « une sexualite infantile et polymorphe » . Pourtant cette perversité plaisait car Jim allait au public et l’incorporait au spectacle. Il etait clair que les Beatles et les Stones étaient la pour vous envoyer en l’air, tandis que les Doors étaient la pour plus tard, quand vous etes déjà sur orbite.



Ils continuèrent sur leur lancée et en 1968, ils sortirent « Waiting For The Sun ». Cet album pacifiste (contre la guerre du Viet-Nam ) ne rencontra qu’un succès mitige. L’abus de drogues et d’alcools de Jim créait quelques tensions dans le groupe. Avec John surtout qui avait du mal à travailler avec un chanteur au seuil du coma éthylique. Ce fut peut-etre a cause de cela que Jim voulut quitter le groupe a un moment. Mais leur popularité lui enleva rapidement cette idée de la tête.

L’Amérique déjà fan des Doors, il fallait passer a autre chose. Pendant l’été 1968, les Européens eurent enfin droit aux concerts des Doors. La tournée fut brève mais passa quand même par Londres (au Roundhouse), Copenhague, Frankfort et Amsterdam.

Plus d’un an que les Doors étaient célèbres et dominaient les hits parades. Groupe n°1 en Janvier 1969 et Jim élu l’homme le plus sexy du rock n’roll, il y fallait bien une fin. Le déclin commença avec le scandaleux concert de Miami ou Jim, trop défoncé, ne chanta pas et insulta la foule. S’ensuivirent plusieurs mois de procès et la méfiance des villes, qui ne voulait pas d’un Miami-bis chez eux. Pire, le dernier album des Doors, « The Soft Parade » réussit a peine a combler le gouffre financier que fut le procès de Miami.




Les concerts ne reprirent que 5 mois plus tard a Chicago et a Seattle. Mais ils n’avaient plus ce goût de folie d’autrefois. Le groupe, étroitement surveille, devait modifier ses textes pour ne pas être embarques de suite par la police. Celle-ci les attendait avec un mandat d’arrêt. Jim ne pouvait plus enflammer la foule car tout débordement étaient synonyme de bannissement de la ville. Il n’y eut aucun incident.

Lors de cette période apparut un nouveau Jim, bien habille mais portant la barbe. Le renouveau de Jim expliquera certainement le succès éclatant de « Morrison Hotel » (Noel 1969) qui apporta aux Doors leur 5eme disque d’or. Les magazines soutenaient beaucoup le groupe, rassures par leur dernier album. En effet les deux précédents étaient considères comme rates.




On pourrait croire que les Doors remontaient la pente mais ce fut pour la redescendre assez vite. Il ne se passa quasiment rien pendant toute l’année 1970 a part la parution de « 13 » l‘anthologie des Doors et « Absolutly Live », leurs meilleurs morceaux en public. Aucun des deux albums n’était très apprécie du groupe. En 1971 sortit « L.A Woman » qui connut un énorme succès. Malgré tout le groupe sombre, Jim part a Paris avec son amie. Elektra rompt son contrat qui l’unissait aux Doors depuis plus de 4 ans. Ces deux évènements marquent la fin du succès des Doors.

Le samedi 3 juillet, on apprend qu’a 27 ans, Jim Morrison vient de mourir de circonstances inconnues a Paris. Celui qui venait de faire publier un recueil de ses poèmes et qui annonçait à Robby qu’il avait plein d’idées pour le prochain album des Doors, le « Lizard King » tira sa révérence dans le style qu’on lui connaissait : éclatant et macabre. On ne sait toujours pas de quoi il est mort. Un mystère de plus pour celui qui fait partie des grands du rock.



Le groupe continua sa route avec « Other Voices » et « Full Circles », sans grand succès. Ils tournent toujours, ces hommes qui créèrent le style Doors : blues/rock psychédélique.


light my fire


riders on the storm


waiting for the sun


LA woman

bon, j'ai essayé de vous trouver une video de morrison hotel, mais elles sont vraiment trop crades



zavez qu'a les chercher vous meme :o

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: the doors

Message par Kebra le Dim 12 Oct - 9:52

Quelle bonne idée de parler des Doors, et en plus je suis sur que tu ne les aimes pas, et pourtant la phrase à la fin de ta présentation pourrait etre une réplique de Morisson. Laughing

Tu ne les apprécie pas pourquoi ? parce que je pense que si aimais les Doors, tu te serais un peu plus étendue sur Morisson qui avec Janis Joplin était
une figure incontournable de cette époque, là, tu vois, c'était vraiment rock'n roll pour le coup, mais on reviendra sur Morisson un peu plus tard.
Aussi tu aurais apporté une lecture plus importante de l'album "Strande Days", sais tu ce que représente la couverture, on pourrait penser à des banals personnages de cirque, mais pas seulement, ce sont des "freaks" au vrai sens du terme, ce qui positionne cet album dans un courant assez marginal.

l'album débute avec "Strange days" et se termine dans l'apothéose avec "When the music's over" comme un genre de point d'orgue.
tout est bon là dedans et il n'y a rien à jeter, "You're lost little girl" une mélodie renversante, "Love me two times", Unhappy girl", "Horse latitudes", je ne m'en souviens plus très bien, va falloir que je réécoute, "Moonlight drive", un de mes titres préféré "People are strange" je l'ai encore très présent en mémoire, j'ai du en faire une over dose, "My eyes have seen you" et "I can't see your face in my mind", tout cela était parfaitement excelent.
Et puis enfin tu aurais parlé de The End, monument du rock psychédélique que Francis Ford Coppola utilisera pour la séquence d'ouverture de son film culte, "Apocalypse Now"

Sinon, je te félicite du travail accomplit durant ta journée de boulot, et reste à espérer que ton chef ne tombera pas dessus, sinon, adieu la promotion.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: the doors

Message par Kebra le Dim 12 Oct - 9:55

ready freddie toujours aussi ventarde

du tout, j'ai fait ça ce soir, en rentrant a la maison




ceci dit, tu a parfaitement raison, morrison ne m'a jamais fait trembler

contrairement a pearl dont tu viens de me suggerer un sujet



Hé oui, il est où le sujet sur Pearl ?

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: the doors

Message par Kebra le Dim 12 Oct - 9:56

Morisson, il a un peu trop tiré sur la corde à un moment, il est pas seul à mon avis et c'est bien dommage, mais bon, il avait sans doute donné tout ce qu'il avait.
En fait le temps est une chose relative, les papillons ou les éphémères en sont un bon exemple.


Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: the doors

Message par Kebra le Dim 12 Oct - 9:59

jungleland ne maitrise pas tout

bon alors les Doors. Pourquoi je n'arrive pas à être fan alors que Morrison est un excellent chanteur, un grand compositeur et que le groupe tient excellement bien la route ...

je sais pas finalement. Me manque sans doute le truc qui me fait accrocher alors que d'autres vont y plonger définitivement. Et pourtant je sais que c'est bon

mais je me soigne, j'en écoute régulièrement

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: the doors

Message par Kebra le Dim 12 Oct - 10:01

Un cavalier surgit hors de la nuit Zorro The Rover

Ah les Doors, ma première rencontre avec eux date d'un soir où j'étais à l'écoute de la radio. A l'époque, sur France Inter, Bernard Lenoir animait une émission (dont j'ai oubliée le nom) qui passait moultes choses intéressantes. Et là le gaillard nous balance "Rider on the Storm" en intégral (au fait ça existe encore de nos jours des radios qui passent les chansons intégralement ?), bref ce fut la claque totale. Dans la semaine une virée chez mon disquaire favori fit rejoindre "LA Woman" et "Absolutely Live" à ma discothèque. Même à présent j'adore me replonger dans leurs classiques, ce sont toujours d'agréables moments.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: the doors

Message par Kebra le Dim 12 Oct - 10:03

Ça fait un moment que je n'ai pas écouté la radio. Laughing là aussi une over dose, quand j'étais gamin, on était rivé sur la radio, avec des feuilletons tel zappi Max ou "sur le banc" avec Jeanne Sourzat et raymond Souplex.

Et cela fait un bon moment déjà qu'aucune chanson ne passe en entier sur un média. Z'ont trop peur que quelqu'un la copie, les cons. :roll:

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: the doors

Message par BAYOU le Mer 19 Aoû - 14:50

Groupe météore, mais le Absoluty Live est un monument ainsi que les grands lp 1, Strange days, Morrisson Hotel et le superbe LA Woman

BAYOU

Messages : 66
Date d'inscription : 17/08/2009

http://mick.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: the doors

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum