In Memory-John Bonham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

In Memory-John Bonham

Message par Kebra le Mar 21 Oct - 15:52

Présentation de rocky



John Henry Bonham vient au monde le 31 mai 1948 dans la Black Country (région minière au Nord Ouest de Birmingham), il grandit à Redditch, et étudie dans une école privée pour jeune homme de bonne famille. Et parce que ses parents sont aisés et que son style vestimentaire s’en ressent, lui et son petit frère Mickaël sont souvent chahutés par les autres gamins. Alors déjà, Bonham cogne, et très tôt la vocation se fait sentir...

"A cinq ans j’ai voulu faire de la batterie, je jouais un peu sur tout ce qui pouvait rendre le même effet de percussion". Pour pouvoir realiser ce rêve, il se fabrique des percussions avec des boîtes de conserves, des pots, des bassines, des casseroles, même une caisse claire avec un timbre. Mais ses parents restent indifférents à la vocation du très jeune Bonham.

A l'âge de 10 ans, sa mère (Joan Bonham) lui achète un tambour qui ne lâchera jamais. Au tout début, seule la musique écrite l'intéressait, il est capable de lire une partition, mais dès qu'il rentre dans un groupe, il lâchea tout cela et laisse le feeling prendre les commandes. A l'âge de 15 ans, son père (Jack Bonham) lui offre sa première vraie batterie : une Premier avec un accastillage vite rouillé. Elément important à savoir : John Bonham n'a jamais pris le moindre cours, par contre, n'a jamais hésité à demander un coup de main à d'autres batteurs.

Puis, il travaille pour son père dans le bâtiment, avec en parallèle des groupes de musique à partir de 1964. D'abord, dans Terry Webb and The Spider, où il rencontre sa future femme, Pat Phillips. Vu l'instabilité du milieu de la musique, il promet à Pat de ne plus jouer. Mais les temps sont durs, il doit trouver un boulot, et accepte, tout en brisant la promesse faite à Pat, la place de batteur dans les Crawling King où le chanteur est tout simplement Robert Plant. Mais malheureusement, l'expérience tourne court, puisqu'il habite loin du lieu de répétition. Mais cette expérience lui donne déjà une bonne réputation, celle d'un batteur solide, fort, mais certains le trouvent trop bruyant, ce qui va le faire interdire d'une trentaine de clubs.

En 1967, Bonzo retrouve Robert Plant dans Band Of Joy. Venant tous deux de la Black Country, ils se lient d'amitié. De grands noms réclament Bonzo, dont Joe Cocker !! Mais c'est son vieux pote Plant qui va quasiment le harceler. Motif : Jimmy Page, membre des Yardbirds, le veut comme batteur, groupe déjà rejoint par Robert Plant. Bonzo accepte et le groupe organise une répétition avec un nouveau membre : John Baldwin, dit John Paul Jones. Pour leur première répétition pour préparer une série de concerts en Scandinavie, ils jouent Train Kept A Rollin. Rien que ce morceau montre la puissance de ce nouveau groupe. La tournée en Scandinavie approche, et se passe sous le nom de "New Yardbirds".

En janvier 1969 sort le premier album de Led Zeppelin, nom trouvé par le batteur des Who, Keith Moon (il pensait que le groupe tomberait comme un dirigable de plomb). La sortie de cet album est suivi d'une tournée où John Bonham montre ses talents de batteur avec un solo à chaque concert, solo intitulé "Pat's Delight". En Septembre 1969, Led Zeppelin II débarque chez les disquaires avec un nouvel hommage à Bonzo appelé "Moby Dick". Ce célèbre solo a été enregistré d'une façon particulière, car ne pensez pas que la piste ait été jouée en une seule fois, mais l'intro et l'outro ont d'abord été jouées, puis Bonham nous a donné un magnifique solo de plus de 10 minutes, mais monté pour tenir 3 minutes.

De 1969 à 1972, John Bonham jouait sur des cymbales Paiste Giant Beat. Un charleston de 15 pouces Sound Edge, deux crashs de 18 et 20 pouces et une ride de 24 pouces. En 1972, il passe aux cymbales 2002, toujours chez Paiste, mais avec deux crash medium de 16 et 18 pouces et une crash/ride de 22 pouces. Durant toute sa carrière, il a utilisé un gong Paiste Symphonic de 36 pouces. Sa batterie changea aussi avec le temps.

De ses débuts à 1968 : il a joué sur une Ludwig Super Classic Green Sparkle : Grosse Caisse 22"x14", Tom Basse 16"x16", Tom suspendu 13"x9", Caisse claire Supraphonic

En 1968 : il a joué sur une Ludwig Black Diamond Pearl : Grosse Caisse 24"x14", Toms Basses 16"x16" et 18"x16", Tom Suspendu 13"x9", 20's/30's COB Tube Lug Snare

En 1969, il s'est fait endorser par Ludwig, et joue sur une Ludwig Thermo Gloss Natural Maple : grosse caisse 26"x14", avec une seconde grosse caisse caisse (et oui, le chef s'était mit à la double, mais vu la puissance qu'il mettait dans ces fûts, John Paul Jones et Robert Plant lui ont demandé d'arrêter), toms basses 16"x16" et 18"x16", Tom Suspendu 14"x12", Caisse claire Supraphonic 14"x6.5", une paire de Congas (visible dans le live au Royal Albert Hall) de 12" chacun, et une cloche Ludwig Gold Tone Cowbell.




De 1970 à 1973 : il a joué sur une Ludwig Green Sparkle : Grosse Caisse 26"x14", toms basses 18"x16" & 16"x16", tom suspendu 14"x10", Caisse Claire Supraphonic 14"x6.5", Timbales Machine Tympani 29" et Universal Tympani 30"
De 1973 à 1975, il a joué sur la magnifique Ludwig VistaLite : Grosse Caisse 26"x14", Toms Basses 18"x16" et 16"x16", Tom Suspendu 14"x10", Caisse Claire Supraphonic 14"x6.5", Timbales Machine Tympani 29" et Universal Timpani 30"




De 1977 à 1980 (1976 n'apparait pas, car c'est une année très calme, où Robert Plant fût souffrant et où le groupe s'occupa du film "The Song Remains The Same"), il a joué sur une Ludwig Stainless Steel : Grosse caisse 26"x14", Toms Basses 18"x16" et 20"x18", Tom Suspendu 15"x12", Caisse claire Supraphonic 14"x6.5", Timbales Machine Tympani 29" et Universal Timpani 30" .




Hélas sa carrière se termine mal. Au moment où le groupe est au plus bas, avec des concerts moins bons qu'avant, et un Jimmy Page qui est complètement rongé par l'héroïne. Bonzo était aussi tombé dans le piège de la drogue, il a fait une cure de dexintoxication, mais pour compenser, il continue de boire plus. A tel point que lors d'un concert durant la tournée Européenne de 1980, John Bonham s'est évanoui au bout de trois morceaux.

Le 24 septembre 1980, Jimmy Page organise une répétition pour préparer une tournée aux Etats-Unis, pays que le groupe n'avait plus visité depuis 1977. Avant d'aller à la répétition, Bonzo s'arrête dans un pub boire quelques verres de Vodka. Déjà bien éméché, il continue de boire durant la répétition, ce qui n'était pas dans ses habitudes. Le soir, Jimmy Page organise une fête dans sa nouvelle maison "The Old Mill House" à Windsor (il avait dû déménager après le décès d'une femme dans sa demeure suite à overdose).

Durant la soirée, Bonzo continue de boire, il tient à peine debout. Il va se coucher, aidé par un assistant. Durant la nuit, Bonzo vomit et bloque ces voies respiratoires. Il est retrouvé le visage bleu, par Benji Lefevre, un assistant de Robert Plant. Des tests ont été pratiqués, et ont conclu que Bonham avait ingurgité plus de trois fois la dose mortelle. La version officielle dit qu'il a bu plus de 40 vodka-orange, mais il faut savoir que Bonzo consommait un antidépressif Motival pour surmonter son manque d'héroïne, tout en continuant de boire, comportement très dangeureux.

Bonzo s'est éteint le 25 septembre 1980, en laissant derrière lui une empreinte qui ne s'effacera jamais dans le milieu de la musique.

Durant ses douzes années de carrière, il laisse derrière lui quelques anecdotes assez particulières :

Un jour, en concert, il avait joué son solo pendant vingt minutes, avec le fameux passage avec les mains. Pour finir ce solo, il veut reprendre ses baguettes, mais il ne les trouve pas. Il continue son solo en s'énervant, en rageant, en cherchant ces baguettes, en espérant que ses amis reviennent pour l'outro. Mais au bout de plusieurs minutes, il voit assis au premier rang, John Paul Jones, Robert Plant et Jimmy Page, en train de le regarder en rigolant, et en brandissant ses baguettes. Ce soir-là, le solo dura plus de 45 minutes !!

John Bonham jouait souvent sans pantalon, ça le genait ! Il le posait derrière sa batterie et faisait le concert. Un jour, un roadie l'avait remarqué et a profité d'une inattention de tous, pour lui voler son futal. Au moment des saluts au public, Bonzo remarque que son pantalon avait disparu, il quitte secrêtement la scène en slip. Problème : les services d'ordres le bloquent à la sortie, ce fût lors d'une tournée au Etats-Unis, et tout le monde connait la ferveur religieuse, le puritarisme américain ... On lui interdit de continuer le show. Mais l'Amérique a beau être pudique, elle accepte cependant facilement les pots-de-vins. Richard Cole donne 300 $ aux agents de sécurité, règle la situation et permet à Led Zeppelin de continuer le concert !

Les batteurs de l'époque surnommaient les baguettes de Bonzo « les arbres ».



Son signe symbolise d'après lui "la famille", mais ressemble beaucoup plus à la Ballantine Beer, sa boisson préférée !



Pour les fans inconditionnels, un site propose des pistes de batteries issues des sessions de In Throught The Out Door, il y en a en tout 23 et c'est un veritable bonheur pour les oreilles !
le site

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: In Memory-John Bonham

Message par Kebra le Mar 21 Oct - 15:56

S'ensuit un assez long débat à propos des images qui ne s'affichent pas, problème non résolut d'ailleurs. Et Nécromonger intervient.

Cher Rocky : je ne remets absolument pas en question l'énorme importance que Bonzo Bonham a pu avoir -et a encore- pour l'univers du rock.

Néanmoins, saviez-vous que le quidam se comportait généralement comme un gros con de saoûlot hyper-violent et fascisant, en cela parfaitement en corrélation avec une brute non moins épaisse qui lui servait de manager, Peter Grant pour ne pas le nommer ?... Les deux zigottos, fascinés par "Orange Mécanique", ont plus d'une fois poussé le bouchon un peu loin en organisant ni plus ni moins que de véritables passages à tabac à la tête d'une bande de brutes généralement avinée qui leur servait de gardes du corps et accessoirement de roadies...

Bon. C'était les seventies et les excès qui allaient avec... Et puis finalement, nous sommes tous égaux face à la mort.

Il n'empêche. J'exècre les icônes.

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: In Memory-John Bonham

Message par Kebra le Mar 21 Oct - 16:01

ready freddie s'attache plus à la forme qu'au fond.

Necromonger a dit :
Néanmoins, saviez-vous que le quidam se comportait généralement comme un gros con de saoûlot hyper-violent et fascisant, en cela parfaitement en corrélation avec une brute non moins épaisse qui lui servait de manager, Peter Grant pour ne pas le nommer ?

t'as fait une fauteeeeeuuuu t'as fait une fauteuuuuuuuuuuuu


bon de frappe, mais ça compte quand meme

bon, je voulais te répondre :


je pense que rocky doit savoir tout ça

mais j'aimerais presque dire qu'on s'en fout. ce qui nous intéresse et qui reste dans nos mémoires, c'est le bonzo derrière ses fûts


mais tu as entièrement raison sur le disfonctionnement du bonhomme : tout dans les bras, rien dans la tête (j'ai toujours exécré l'image de peter grant)

mais, bonzo reste bonzo et tout le monde ou presque a oublié grant

Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: In Memory-John Bonham

Message par Kebra le Mar 21 Oct - 16:03

Ensuite Blabla à propos des fautes et de nouveau ready freddie

ous savez tous je suppose que c'est son fils jason qui l'a remplacé lors du concert mémorable que le Zep a fait en décembre dernier à l'Arena de londres.

Il lui a aussi consacré un tres bel album, in the name of my father,que je vous conseil fortement :top:


Kebra

Messages : 1384
Date d'inscription : 09/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: In Memory-John Bonham

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum