Quelques bonne paroles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quelques bonne paroles

Message par JFRocks le Lun 27 Oct - 18:06

John Lee Hooker : "Sans les femmes, le Blues n'existerait pas"

John Lee Hooker : "Si vous parlez de coeurs brisés et d'histoires de bonnes femmes, alors vous parlez de Blues"

John Lee Hooker : "Quand Adam et Eve se virent pour la première fois, là commença le Blues"

Otis Spann : "Si vous avez des problèmes, le Blues est votre meilleur ami"

Willie Dixon : "Le Blues, c'est la réalité de la vie exprimée par les mots et la chanson, l'inspiration, les sentiments et l'entendement"

Buddy Guy : "Le Blues partout dans mes veines, le Blues au fond de ma maison, le Blues au fond de mon âme..."

B.B.King : "J'ai peut-être perdu le frisson pour beaucoup de choses mais pas pour le Blues"

Keith Richard : "Quand vous ne savez plus où aller, vous pouvez toujours venir au Blues et y trouver quelque ... satisfaction"

Big Bill Bronzy : " J'étais le septième et le plus paresseux de tous, c'est pourquoi je sais chanter le Blues."

Ray Charles : " J'avais le choix : m'installer au coin d'une rue avec une canne blanche et une sébille ou tout faire pour devenir musicien."

Ray Charles : " Je suis aveugle, mais on trouve toujours plus malheureux que soi... j'aurais pu être noir"

Duke Ellington : " Il n'existe que deux sortes de musique : la bonne et la mauvaise." ....... et la, n'en déplaise a Misty, j'approuve totallement :D :D :rire :rire:

Elvis Presley : " Je ne connais absolument rien à la musique. Pour ce que je fais, je n'en ai pas besoin."

Michel Jonasz : " Le Blues, c'est quelqu'un qui raconte sa vie, son histoire, qui dit : tu m'écoutes, tu m'écoutes pas, c'est pareil..."

Willie Dixon : " Vous pouvez avoir le Blues un jour parce que votre femme est partie comme vous pouvez avoir le Blues le lendemain parce qu'elle est revenue..."

Mike Lécuyer : " Le Blues, c'est la musique de l'âme, de larme, de l'arme, de lame..."

LeadBelly : " Si le Blues avait été de l'argent, je serais devenu millionaire"

JFRocks

Messages : 206
Date d'inscription : 12/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Offre-moi du Blues

Message par mistyblues le Mar 28 Oct - 17:43

Paroles, paroles, tu peux bien les offrir à une autre, caramel, bonbons et chocolat...
Darlin' please offre-moi du Blues, je suis une bassist e (in english) chlorouquine incorrigible Wink


Every day I have the Blues, do you want to play with me; I've got the Blues rhythm, I've got the music in me Wink
? Wink Who's that girl Kebra?

B.B.KING
Ma famille m'a appris que le blues avait commencé dans le Sud. J'ai lu ensuite que ça s'est passé un peu partout dans les régions méridionales, en particulier dans le Mississippi, en Géorgie, en Alabama, etc. [...] On dit que la majorité des chanteurs de blues sont nés et ont commencé à jouer à 150 kilomètres de distance - 150 kilomètres les uns des autres.
Celui qui a fait le plus, à mon avis, pour le blues, et c'est la raison pour laquelle on l'a surnommé Le Parrain, c'est Muddy Waters. Quand Muddy est monté à Chicago, Chicago lui a ouvert les bras. Enormément de jeunes, spécialement des jeunes Blancs, se sont mis à l'écouter. Tout ça, pour moi, c'est grâce à Muddy Waters.
J'ai peut-être perdu le frisson pour beaucoup de choses mais pas pour le Blues

KOKO TAYLOR
Mes blues ne cherchent pas à rendre les gens triste. Ma musique cherche à les secouer, à leur communiquer de l'énergie, à les faire vibrer au rythme de ce que je chante. A faire en sorte qu'ils se sentent bien dans leur peau. Qu'ils se payent une tranche de bon temps, ne serait-ce que le soir où ils viennent m'écouter.

CLARENCE "GATEMOUTH" BROWN
L'état du blues, c'est un état d'esprit. Pour moi, c'est une chose positive, non pas négative, qui concerne un grand nombre de gens. Ils appellent à l'aide ou cherchent à dire aux autres tous les problèmes qu'ils ont eus dans la vie... Quand je compose un blues, j'essaie d'aider tout le monde, depuis les petits enfants jusqu'à pépé et mémé. Et il faut que ce soit positif. Ca n'a pas à être triste.


RUFUS THOMAS
Vous savez le blues existe depuis le premier jour. Le soir, quand le soleil commence à descendre à l'ouest et qu'on n'entend plus un bruit, une voix s'élève, du fond d'un trou, pour dire : " On va r'tourner trimer. L'patron il est pas méchant, le camp ça va, mais la marmite elle est pas propre." Cet homme-là, il a le blues, et il vous le fait savoir.
Pour moi, la musique blanche ou la musique noire, ça n'existe pas. Quand on met les notes sur le papier, qu'est-ce qu'on a ? On a du noir et on a du blanc. Ensemble, Noirs et Blancs font la musique la plus formidable que le monde ait jamais connu, et ça s'appelle le blues. Le blues est né noir, mais il ne l'est plus. Le blues appartient au monde entier ! La musique de blues, aujourd'hui, fait parti de tous. Elle fait partie de votre âme. Quand vous réussissez à comprendre ce que c'est vraiment que cette musique, elle s'insinue au plus profond de vous, si vous avez quelque chose dans le ventre. Ce que nous appelons le blues, ce sont les racines, le fondement de tout le reste de la musique.


JIMMY DAWKINS
Ca se joue avec le cœur. Ca se joue avec l'âme. C'est ce qu'il y a l'intérieur. L'esprit de celui qui étale ses tripes au moyen de ses instruments. Mais à la base, c'est de la souffrance, de la douleur à l'état brut.


LONNIE BROOKS
Peu importe où tu es né. Si tu aimes une chose, tu l'aimes. Voilà ma façon de penser. Beaucoup de gens prétendent que, si tu n'es pas du Mississippi, tu n'es rien du tout. Mais attention, hein ! Un des plus grands joueurs d'harmonica du monde, tu sais d'où il venait ? De Louisiane : Little Walter !


BILLY BOY ARNOLD
Le Texas a produit son lot de chanteurs de blues... Il y a eu aussi le blues de la Nouvelle-Orléans... Chaque région a son style. Appelez ça le son Nouvelle-Orléans ou le son Chicago, si vous voulez, mais le Chicago blues, ce n'est rien d'autre que le blues du Delta.
Voilà, il n'y a que trois chanteurs de Blues originaux, totalement originaux [...] Robert Johnson, John Lee "Sonny Boy" Williamson et T-Bone Walker. Vous n'en trouverez pas un quatrième. Ce sont les trois seuls qui ont eu un style vraiment unique [...]. ?????


BIG DADDY KINSEY
C'était pas tout le monde, là où j'ai grandi, qui avait un tourne-disque ou un phonographe [...]. Ma tante en avait un, et elle possédait quelques disques de Blind Lemon Jefferson. [...] Je reproduisais note pour note tout ce qu'il jouait.

HONEY BOY EDWARDS
Quelquefois, je jouais avec Robert (Johnson) de minuit à trois ou quatre heures du matin. On jouait toute la nuit, la nuit entière. On ne s'arrêtait jamais. On ne dessoûlait pas, on jouait jusqu'au lever du soleil le lundi matin.
Le blues, il est pas près de disparaître. C'est moi qui vous le dis [...]. Il y a pas mal de jeunes dans le secteur qui jouent du bon blues. Du bon. Il va pas s'en aller comme ça. Moi j'y crois pas. Le blues, il sera toujours présent. Ca fait tellement longtemps qu'il est là.

SONNY PAYNE
Quand on me demande si Sonny Boy (II) était un mec fascinant ; je réponds : "Oui, du moment qu'on lui payait à boire ! " Sonny Boy jurait comme un charretier. Les gens disaient que c'était un bon à rien d'enfoiré, mais c'est de la connerie, tout ça. Il me respectait, et je le respectais.


JOE LOUIS WALKER
Ce qui fait son caractère unique, c'est que sa musique est complète [...]. Avec B.B. King, vous avez l'espoir, un jour, d'arriver à jouer comme lui. Vous n'aurez peut-être jamais le feeling, mais vous garderez l'impression que vous pouvez y arriver. Et c'est ce qu'on appelle l'inspiration.
Peu importe que vous soyez aussi traditionaliste que vous en ayez envie, mais je ne crois pas qu'il puisse exister un seul musicien qui interprète "Hoochie Coochie Man" mieux que Muddy ou "Dust My Broom" mieux que Elmore James [...]. Je pense que les gens qui ont amené la musique aussi loin et qui n'ont pas pu vraiment en partager les lauriers, ce sont les véritables héros de la scène contemporaine.


SAM LAY
On dit que Howlin'Wolf était quelqu'un de méchant. C'est un mensonge. Pour moi, il n'a jamais été méchant. C'était un gros toutou. Il aboyait beaucoup, mais il ne mordait pas. J'ai appris beaucoup ave lui. Des choses positives, pas négatives.


BONNIE RAITT
Vous savez, Son [House] ça c'était quelqu'un, à mon avis. C'était le type le plus authentique, le plus terrible, le plus intense que j'ai jamais entendu jouer le blues. John Lee et lui, ils viennent du fin fond de la nuit solitaire et noire où réside l'âme de cette musique.


LITTLE MACK SIMMONS
La première chose qu'ils voulaient me demander, c'était ce que je pensais des blues que je jouais. Est-ce que je pensais être au service du diable ou non ? Je leur ai répondu : "Non, c'est un don que Dieu m'a accordé. Dieu veut que ses créatures s'amusent. Ce n'est pas un péché d'aller boire en écoutant des blues." ... ... mais non, ce qui est un péché c'est de ne pas savoir capter le Blues (de misty) Wink

LUTHER ALLISON
Leave your ego, play the music, love the people.


JOHN LEE HOOKER
Sans les femmes, le Blues n'existerait pas.
Si vous parlez de coeurs brisés et d'histoires de bonnes femmes, alors vous parlez de
Blues. (pas toujours, Moon Blues chanté et joué par Otis Spann n'a aucun de ces critères en nomenclature (délire mistyen).


OTIS SPANN
Si vous avez des problèmes, le Blues est votre meilleur ami. (Yeah!!!!!!Shucks! ( Délire mistyen).


ALBERT KING
Tout le monde peut comprendre le blues. Tout le monde, un jour ou l'autre a eu le blues.


WILLIE DIXON
Le Blues, c'est la réalité de la vie exprimée par les mots et la chanson, l'inspiration, les
sentiments et l'entendement.
Vous pouvez avoir le Blues un jour parce que votre femme est partie comme vous pouvez
avoir le Blues le lendemain parce qu'elle est revenue...

BUDDY GUY
Le Blues partout dans mes veines, le Blues au fond de ma maison, le Blues au fond de mon
âme...
(signature de mistyblues sur Bluesland forum Au Pays du Blues http://bluesland.zikforum.com/index.forum Wink )

KEITH RICHARD
Quand vous ne savez plus où aller, vous pouvez toujours venir au Blues et y trouver
quelque ... satisfaction.
C'est vers 1958 que j'ai écouté John Lee Hooker pour la première fois, à peu près à l'époque où je commençais à piger Muddy Waters et les autres bluesmen de Chicago. Je devais avoir quinze ou seize ans et les disques circulaient entre les apprentis guitaristes et chanteurs de blues que nous étions - des Blancs de seize ans qui trainaient leur ennui. Je crois que c'est le fait que nous cherchions ces disques qui nous a rapprochés.

MEMPHIS SLIM
Le blues est dans l'air, le blues est partout.

BIG BILL BROONZY
J'étais le septième et le plus paresseux de tous, c'est pourquoi je sais chanter le Blues.

RAY CHARLES
J'avais le choix : m'installer au coin d'une rue avec une canne blanche et une sébille ou
tout faire pour devenir musicien.

MICHEL JONASZ
Le Blues, c'est quelqu'un qui raconte sa vie, son histoire, qui dit : tu m'écoutes, tu
m'écoutes pas, c'est pareil...

MIKE LECUYER
Le Blues, c'est la musique de l'âme, de larme, de l'arme, de lame...

LEADBELLY
Si le blues était du fric, je serais millionnaire

PATRICK VERBEKE
La Seine n'est peut-être pas aussi large que le Mississippi mais elle a roulé et charrié son blues, elle aussi, à travers les siècles. Elle en a vu... du blues, du blanc, du rouge ! N'est-il point naturel qu'un des plus gros festivals français consacré à la musique bleue se déroule sur ses berges, en plein pays Mantois, là où le fleuve, ayant atteint sa maturité, s'épanouit et se prélasse, ravi d'avoir quitté l'urgence parisienne et la morosité de ses faubourgs ? Mantes-si-jolie qui nous présentait déjà Albert King en avant première de sa tournée européenne à la fin des années 70 et qui célèbre aujourd'hui le talent, l'influence et la générosité du maître Luther Allison à travers un espace culturel qui porte désormais son nom. Mantes, tu remets ça cette année encore avec un plateau toujours plus vaste, toujours plus accueillant... et toujours aussi chaleureux ! Cela fait un bail maintenant que tu sais que le blues est bien plus qu'une musique. C'est un art de vivre que tu cultives avec ton public, que tu conjugues sous toutes ses formes, que tu nous offres avec toute la convivialité et toute la ferveur de ceux qui savent laisser parler leur coeur !!! Merci à toi, Mantes la bien nommée, de garder pour nous le blues actif et... bien vivant.

ERIC CLAPTON
Le Blues n'est pas entièrement négroïde. Car s'il l'était, ce en serait pas le blues. Il est né d'une situation en partie noire et en partie blanche. C'est un peu comme un mélange de country et de musique africaine.

MILES DAVIS
Ce son là, ce coté Blues, église, petite route, cette sonorité, ce rythme rural, du Sud, du Midwest. C'est à la tombée de la nuit, sur les effrayantes petites routes secondaires de l'Arkansas, lorsque les chouettes sortent en huluant, que ce son se mêla à mon sang.

ROGER DALTREY
Le Blues a donner aux Who une grande liberté d'expression. Lorsqu'on jouait de la pop, on se contentait de copier les disques que l'on écoutait. Mais avec le Blues, on pouvait jouer le même morceau pendant vingt minutes et ne chanter que la moitié des paroles.

JAMES BROWN
Je ne sais malheureusement pas chanter le Blues comme auparavant. C'est la vérité ce cette musique qui me manque, ce qui tend à prouver qu'on ne devrait jamais perdre son héritage.

JOHN FOGERTY
Le Blues est une musique intense. Lorsque je me sentais à bout de nerf, je prenais une autoroute et je gonflais mes poumons pour hurler et hurler encore. Chanter le Blues, ça n'est rien d'autre.

ROBERT PLANT
Je n'ai pu vraiment m'exprimer qu'à travers le Blues. Je m'y sentais en totale liberté. ( well well Robert, come on return to the Blues! (délire mistyien).


JIMI HENDRIX ( The last one et non le moindre) délire mistyen Wink
J'étais en haut, à l'étage, quand les adultes faisaient la fête sur des disques de Muddy Waters, Elmore James, Howlin' Wolf ou Ray Charles, et après je descendais en douce pour grapiller des chips et fumer des mégots. Ce son, c'était quelque chose de pas vraiment diabolique, mais de fort, d'épais. Le premier guitariste qui m'a marqué, c'est Muddy Waters. J'étais un petit garçon quand j'ai entendu un de ses vieux disques, et ça m'a flanqué la trouille, tous ces sons qu'il faisait. Ouah, c'était donc ça ? C'était géant !


******************************************
--------------
Source; Nette pas sale... Duke Robillard - http://chemindublues.free.fr/acceuil.htm Beau travail Blues Duke!!!!

(P.S. Faite vite pour zieuter - J'attends son approbation car je l'avoue j'ai fait un copier-coller Wink ... mais j'ai noté la source Wink of course Wink

N.B. Quelques ajouts en terminales de certaines phrases par mistyblues.
Sleep Sleep

mistyblues

Messages : 3825
Date d'inscription : 24/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum