HEAVEN & HELL : Casino de Paris , 23/6/09

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HEAVEN & HELL : Casino de Paris , 23/6/09

Message par Phil le Mer 24 Juin - 17:44

Le concert que bon nombre d'entre nous attendaient , espéraient , rêvaient s'est produit ce 23 juin 2009 dans l'enceinte du Casino de Paris jadis temple du music hall dont Line Renaud fut l'une des figures de proue, il y a de cela fort longtemps. Heureusement , elle ne l'est plus.
Jusqu' à l'heure fatidique , l'interrrogation se lisait sur les visages , ne sachant si le concert allait bien avoir lieu , compte tenu du fait que la date de la veille , à savoir celle de Toulouse avait dû être annulée précipitamment. La raison invoquée en fut l'insuffisance de places vendues mais aussi les petites tracasseries dorsales de notre ami Tony Iommi.
Après avoir attendu dans une file qui semblait au départ clairsemée , me faisant m'inquiéter sur la programmation du concert , les stores descendirent soudainement , provoquant chez les quelques fans (en l'occurrence nous), de vives protestations qui se tarirent lorsqu'ils se relevèrent. Je retrouvai Grinder Man , Fredlord, Mathieu, Steph le Chevelu, Ronan , Pautdomi , Natacha, Patrick (qui le temps d'un échange passionné , évoqua ses souvenirs du passage de Led Zeppelin à Saint Ouen en 1973 avec Blacky) . Leurs regards scintilllaient emprunts de nostalgie à l'égard d'une époque à jamais gravée dans leur mémoire.
Au bout de quelques minutes , nous finîmes enfin par accéder aux portes d'entrée , en fait une seule porte d'entrée destinée à faire entrer une masse humaine enthousiaste . Ah l'organisation de concerts à la française a toujours brillé par son efficacité et son côté pratique.
Pour ma part , j'avais prévu de me mettre aux premières loges , en compagnie de Natacha , Matthieu , Grinder Man , ne désirant NE RIEN RATER de ce concert que je pressentais comme allant être magique . 17 ans que le Sab , Dio Era ne s'était rendu en France. Cela se devait d'être fêté comme il se devait.
Se remplissant peu à peu , la salle au charme désuet du XIXème , fut plongée dans le noir , suscitant chez le public une vive clameur.
En effet , la première partie assurée par Black Stone Cherry fut haute en couleur . Ayant à leur actif , un album intitulé Folklore And Superstition qui , force est de le rappeler , se vend plutôt bien , fait véritablement le spectacle notamment l'un des guitaristes qui ne cesse , durant tout le set de courir de par la scène , heabanguant comme un damné. Le batteur , quant à lui , maltraite (et encore , c'est un doux euphémisme ) ses fûts tel le célèbre batteur du Muppet Show. Lui ressemblant quelque peu , il délivre une excellente prestation , mettant successivement dans l'ombre le guitariste-chanteur et le bassiste.
Au bout de 30 minutes ou peut-être plus , le groupe mit un terme à sa prestation pour revenir quelques temps plus tard afin d'interpréter un titre supplémentaire. Ce set fut correct sans pour autant m'enthousiasmer.

La fosse grossit à mesure que le concert de Heaven & Hell se rapproche. L'excitation , la hâte , l'impatience grandissent et font battre le palpitant à vitesse grand V .

A nouveau , les lumières s'éteignirent , provoquant même l'hystérie chez certains fans . E5150 , utilisé depuis toujours en guise d'introduction pendant deux bonnes minutes , laisse présager que le premier morceau proposé , va mettre le feu . Et cela va être le cas avec Mob Rules qui déchaine les passions (moi , le premier) , le Lutin chantant admirablement bien ce titre . Tony Iommi , revêtu de sa célèbre veste de cuir noire , ne semble pas trop porter de séquelles de ses douleurs dorsales puisqu'il se déplace assez fréquemment du kit de batterie au demeurant très impressionnant de Vinny Appice vers le devant de la scène sans trop de difficultés. De son côté , Geezer Butler , impertubable comme jamais , martèle sa basse de ses doigts potelés.
Etonnant ensuite , la place de Children Of The Sea qui , logiquement aurait dû apparaître un ou deux morceaux plus tard . Quelle interprétation , mes frères et soeurs !!!!!!! . J'ai cru pleurer à l'écoute de ce morceau que j'ai toujours trouvé divin et céleste tant l'émotion dégagée par ce morceau fut prenante et intense.
Aux accords de I extrait de Dehumanizer se font entendre des vivas enthousiastes , titre ô combien efficace et très enlevé dans son interprétation . Les sourires complices de Dio avec le public se font plus fréquents . Inutile , le contrat est déjà rempli dès le 3ème morceau. . Natacha , désavantagée par sa petite taille (du moins , c'est ce qu'elle me rapporta à l'issue du concert ) servit de repose - bras à un gros excité , gros con de son état , tandis qu'alors le Lutin présentait Bible Black extrait du nouvel album The Devil You Know , un autre gros nase se présenta , plus excité que jamais avec pour ferme intention de semer le trouble dans les premiers rangs . Ca a vraiment le don de m'énerver ce genre d'énergumène.
Second extrait de Dehumanizer puisque Time Machine déboula tel un rouleau compresseur sur le Casino . Pas de temps mort , Vinny Appice exécuta son solo de batterie , somme toute assez convenu mais efficace à souhait, permettant aux trois comparses de souffler quelque peu notamment pour un Dio qui ne cesse de haranguer , solliciter et inciter le public à participer activement à la fête.
Promotion du nouvel album oblige , c'est au tour de Fear d'être interprété dans une version pachydermique assez fidèle à l'original. Bon , en ce qui me concerne , The Devil ne m'a pas pleinement convaincu mais reste , cependant , de bonne facture.
Un des titres que j'espérais , est enfin interprété à savoir Falling Off The Edge Of The World , extrait de Mob Rules . Même si le Lutin opère dans un registre plus grave depuis le Live From Radio City Music Hall , ce titre prend encore une nouvelle dimension ."Envoutante" pourrait caractériser cette dimension que je viens d'évoquer. Regardant sur ma droite , Natacha a disparu , lassée certainement d'avoir subi l'agitation permanente de l'individu à la mèche.
Un nouvel extrait de The Devil You Know , à savoir Follow Your Tears , morceau que pour ma part , j'apprécie fort bien , résonne dans ce qui fut autrefois le temple des paillettes et des boas multicolores . La version interprétée fut tout bonnement excellente voire extra-terrestre tant les musiciens firent d'une réelle cohésion à ce moment précis.
Par rapport , au second agité qui se trouve non loin de moi , Die Young , introduite par un solo aérien et cristallin de Iommi , va s'avèrer une épreuve redoutable et redoutée . En compagnie d'un troisième larron dreadlocké , c'est le moment que choisissent ces deux lascars pour effectuer un stage-diving pour le moins approximatif puisque le second cité se ramasse bien la gueule comme il faut , provoquant chez moi , un rictus maléfique . C'est bien le concert de Heaven & Hell , non ?
Heaven & Hell , titre qui ravit tout le monde , donne l'opportunité à Dio de nous solliciter une fois de plus . C'est dire si j'en ai entendu des versions de Heaven & Hell mais celle-ci fut énorme tant dans l'improvisation du groupe qui semble véritablement satisfait de se trouver là que la participation du public qui fut active et chaleureuse.
Les lights furent sur ce titre divins . Croix en tout genre et backdrop en flammes firent leur apparition sur l'écran qui se situait au dessus de Vinny Appice apportant au show une dimension cauchemardesque (dans le bon sens du terme , bien évidemment) . Dans ce déluge de lights , Heaven & Hell (le groupe) décide de marquer une pause pour revenir moins de 5 minutes plus tard pour interpréter le premier couplet de Country Girl qui sur cette tournée , vient de faire son apparition dans la set-list. Aussitôt enchaîné à Neon Knights (autre moment redouté) , le groupe décide de se retirer , satisfait de sa prestation parisienne accomplie avec brio. La conclusion apocalytique de ce concert laissera chez bon nombre de fans un souvenir immuable et ce, encore pendant de nombreuses années. Ce fut divin ou plutôt devrais-je dire machiavélique (dans le bon sens du terme).
Au sortir de la salle , je vis Mitch , Fab.fr , JC , Steph , Purplexed , Ronan , Blacky , Pautdomi , Germ 206, Steph le Chevelu , Grinder Man , Natacha , Vegetable Man , Fredlord, Truc qui , les uns comme les autres , furent conquis par la performance délivrée.

Nous nous dirigeâmes ensuite vers un bar pour nous remettre de cette prestation céleste , refaisant le concert minute par minute . Que ce fut BEAU , n'est-ce pas ?

Alors que nous primes congé , l'heure tardive se faisant , nous remontâmes (Ronan , Blacky , Fredlord et moi ) l'avenue de Clichy afin de regagner la courageuse Fiat Punto (qui était toute seule pendant des heures) , vimes un énorme semi-remorque garé près du Casino. Et si ????????????????

Hé bé oui !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Le Lutin était en train de signer des autographes !!!!!!!!!!!!!!!!!. Patiemment , nous attendimes notre tour, émus comme jamais , presque la larme à l'oeil , le coeur battant la chamade . Lorsque Dio (Dieu) signa notre billet , je lui fis part du BSF qui , quotidiennement , ne cessait de vanter les qualités de Heaven & Hell et de surcroit de Black Sabbath."Nice boy!!!!!!!!" me rétorqua t-il en me mettant la main sur la joue . Sur ce , Blacky surgit tel un enfant qui se serait procuré un nouveau jouet , lui tendit son billet en tremblotant . Emu comme jamais , le Blacky . J'arrivai à sa recousse , faisant part à Dio que notre bien -aimé forumeur avait vu ELF en première partie de Deep Purple , le 7 avril 1975 , mais aussi Rainbow le 13 octobre 1976 et le 27 octobre 1977 au Pavillon de Paris.
Des moments magiques , il n'en existe pas beaucoup dans la vie mais celui-ci en demeurera un à tout jamais. Je peux mourir tranquille.

E5150 / Mob Rules
Children of the Sea
I
Bible Black
Time Machine
Drum Solo
Fear
Falling Off the Edge Of The World
Follow The Tears
Guitar Solo / Die Young
Heaven & Hell

Rappel :
Country Girl / Neon Knights

Phil

Messages : 313
Date d'inscription : 13/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: HEAVEN & HELL : Casino de Paris , 23/6/09

Message par Phil le Mar 7 Juil - 13:46

Le boot est dans la musette.

Phil

Messages : 313
Date d'inscription : 13/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: HEAVEN & HELL : Casino de Paris , 23/6/09

Message par Necromonger le Mar 25 Aoû - 15:36

Je peux mourir tranquille.
scratch Dites donc, j'espère pour vous que vous verrez, ferez et vivrez d'autres trucs d'ici là, parce que sinon, vous êtes mal barré ! Je vous sens dans une phase bien mystique, là, avec tous ces "divins" et ces "célestes"... Un petit coup de déprime ?... Allons, sacré veinard ! Vous avez apparemment assisté à un concert énorme ! Hurry up ! :bra,vo!:

Necromonger

Messages : 85
Date d'inscription : 10/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: HEAVEN & HELL : Casino de Paris , 23/6/09

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:29


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum