DEEP PURPLE : Paris , Fête de l'Humanité , 12/9/09

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DEEP PURPLE : Paris , Fête de l'Humanité , 12/9/09

Message par Phil le Dim 13 Sep - 19:41

DEEP PURPLE : Paris , Fête de l'Humanité , 12/9/09

Deep Purple à la Fête de l'Huma , cela ne s'était jamais vu . On avait eu notamment les Who et Ange en 72 , Chuck Berry et Jerry Lee Lewis en 74 (ce concert s'étant terminé en pugilat entre les deux artistes) et Peter Gabriel en 77 . D'ailleurs , ça me donnera l'occasion de rechercher les artistes ou les groupes susceptibles d'être intéressants qui se sont produits là.

Donc , là , il s'agissait de Deep Purple , son dernier passage parisien datant du 18 novembre 2007.
Passant chercher Blacky chez lui pour effectuer quelques essayages de tee-shirts de DP et ce, devant les yeux écarquillés de Mme Blacky , nous décidâmes de nous rendre tranquillement sur les lieux des festivités situés à peine à 20 minutes du domicile de notre Blacky national.
La Fête de l'Humanité , en dehors de toute opinion politique , revêt une ambiance très particulière , quelque peu désuète même avec ces stands qui ressemblent davantage à des stands de kermesse.
Ce qui nous frappe en entrant sur le site , c'est le monde qui y circule anarchiquement , il va sans dire , certains d'ailleurs étant fortement avinés alors que le début de soirée venait à peine de commencer.
Juste à l'entrée , par le plus grand des hasards , nous vimes Michel (grand copain de Ronan et de moi-même par la même occasion dont c'était l'anniversaire) accompagné de Robbie et de la compagne de l'un des deux. Fêtant ses 56 printemps , Michel se targua d'avoir effectué 40 ans de rock'n'roll ponctués de concerts aussi mémorables les uns que les autres dont entre autres Purple en 73 et 74 mais pas 75 et Led Zeppelin , le 1er avril 73 à St Ouen .
Par conséquent , vous imaginez bien que nos deux compères n'eurent de cesse d'évoquer avec une petite larme à l'oeil leurs souvenirs respectifs d'"anciens combattants", ce qui d'ailleurs n'était pas sans charme.
La progression vers la Grande Scène fut chaotique . En effet , percutant au gré de notre avancée des badauds qui se baffraient de kebabs , de barquettes de frites ou bien qui , goulument , s'envoyaient , une p'tite 75 cl de vin de pays , nous finîmes après une bonne vingtaine de minutes par atteindre le site de la Grande Scène déjà noir de monde puisqu'était en train de s'y produire ce petit groupe à la mode se faisant appeler The Kooks.
Blacky me révélà à brûle-pourpoint qu'on le surnommait "l'anguille" lorsqu'il était jeune. Fidèle à sa réputation et me tenant la main comme des élèves de primaire rentrant sagement en classe , nous nous faufilâmes entre les rangs , de façon à nous situer quasiment en face de la scène , Michel , Robbie et la dame qui les accompagnait , préférant rester là où ils se trouvaient.
Les Kooks , au bout d'une petite demi-heure (le temps qu'il nous a fallu pour les supporter) , finirent pas prendre congé. C'était sympa mais guère transcendant . Ca a permis de passer le temps.
C'est à cet instant que les allées et venues s'intensifièrent , Blacky profitant de l'occasion pour se frotter lascivement contre les jeunes filles en décolleté , ma foi fort agréable et très tentant ( ça y est , c'est dit ) qui , étant probablement venues pour les Kooks , quittèrent le site. D'autres , par contre , effectuaient le chemin inverse , n'hésitant pas à bousculer les gens de l'assistance qui se trouvaient là . Blacky ayant à son tour été bousculé sans la moindre excuse , vociféra à l'une d'entre elles : "Y a un PROBLEEEEEEEEME ?" Je sentis , à ce moment précis , la pression monter chez lui , celle-ci retombant presque aussitôt car l'intro du concert de Purple se fit entendre . Highway Star , comme prévu , déboula tel un rouleau compresseur , la voix de Gillan se faisant difficilement entendre.
Enchainant sans temps mort Things I Never Said et Strange Kind Of Woman (celui-ci délivré dans une excellente version) , le groupe semble effectivement être heureux d'être là , plaisantant sans cesse au gré des morceaux . En revanche , peu d'interventions de la part de Gillan sont à noter entre les morceaux , timing oblige.
Après quatre ans d'existence , l'album Rapture Of The Deep est encore à l'honneur puisque le morceau-titre (au delà du baillement qui m'envahit à ce moment-là) y est interprété dans une version que le public saura apprécier à juste titre , Gillan étant souvent très court sur certains phrasés et Morse prolongeant indéfiniment les accords arabisants du morceau.
Puis survient Fireball interprété dans une version à décoiffer un Philouscorps . Le groupe se trouve alors en osmose complète . Magnifique , vraiment magnifique !!!!!!!!
Juste après , Steve Morse reste seul sur scène pour y interpréter Contact Lost qui , fort heureusement , ne dura pas trop longtemps , lui permettant d'introduire un des seuls morceaux de Purpendicular que je suis en mesure de supporter , à savoir Sometimes I Feel Like Screaming excellemment interprété.
Les accords de The Well-Dressed Guitar résonnèrent dans le parc , permettant au groupe d'étaler leur talent respectif sur une version d'une petite dizaine de minutes . A ce moment -là , le public applaudit chaudement Deep Purple , ceci contrastant avec la température ambiante qui tendit à se rafraichir.
Ce qui suivit s'avèra , en effet dantesque (tant pis pour les absents) puisque Wring That Neck se fit entendre dans une version à décoiffer un Ph.......... euh non , un moine tibétain ou bien un Crystal Karma Suivit ensuite The Battle Rages On dont les versions live avec Morse ne m'ont jusqu'ici guère convaincu mais bon là , il s'agit d'un point de vue personnel. Paice , fidèle à lui-même , martèle ses futs comme un damné tandis que Glover assure ses parties de basse avec brio et efficacité.
Soudain , la scène se retrouva plongée dans l'obscurité . Don Airey , seul , exécuta avec maestria son solo qui rassembla beaucoup de suffrages (on est à la Fête de l'Huma , non ? ). Eh bien non , il n'a pas joué l'International contrairement à ce que prétendait Ronan mais quelques lignes de la Marseillaise . Ceux qui n'étaient pas coutumiers du fait , manifestèrent bruyamment leur enthousiasme.Solo qui lui permit d'enchainer immédiatement sur Perfect Strangers où si je me souviens bien , Gillan se loupe sur une phrase du couplet ou alors était-ce bien avant ?
Le rythme s'accélère puisque Space Truckin' fut interprété dans une excellente version , Gillan éprouvant malgré tout quelques difficultés à assurer sur les "Come On . Let's Go Space Truckin". La version fut de toute évidence écourtée.
Après une brève intro guitaristique , Steve Morse déploie les célèbres accords de Smoke On The Water qu'il "interprète toujours aussi bien" (à mon humble avis), déclenchant dans le public , une réaction enthousiaste , la plupart connaissant peu ou prou ce morceau mythique du Pourpre. Un de mes voisins , à qui je m'étais préalablement adressé , me demanda si Deep Purple n'avait pas connu de changements de line-up. Eh bien en deux temps , trois mouvements, le Phil en tant que "bon samaritain purplelien", lui rappela les grands traits de l'histoire du groupe. Blacky et moi , chantâmes à gorge déployée "SMOOOKE ON THE WATER , FIRE IN THE SKY !!!!!!!!!!!!", le tout perturbé par des pogotistes , chose qui a le don de m'énerver au plus haut point.
Au final , bonne version sans surprises de Smoke .
S'éclipsant à peine quelques minutes , le groupe revint pour interpréter Hush et Black Night dans des versions sympathiques , le dernier en l'occurrence permettant au public d'effectuer les "oh oh oh" de rigueur.
Voilà, le concert fut somme toute assez sympa. Ce qui m'a surpris , ce fut le public qui adhéra pleinement à la musique du Pourpre notamment beaucoup de jeunes pour qui , cela devait être le premier concert du groupe.

Highway Star
Things I Never Said
Strange Kind Of Woman
Rapture Of The Deep
Fireball
Contact Lost
Steve Morse solo
Sometimes I Feel Like Screamin'
The Well- Dressed Guitar
Wring That Neck
The Battle Rages On
Don Airey solo
Perfect Strangers
Space Truckin'
Smoke On The Water

Encore :
Hush
Black Night

A la fin du concert , Blacky et moi avons une nouvelle fois contacté sans succès Fab.fr puis d'autres amis nous retrouvâmes à l'accueil VIP . L'un d'entre eux était en possesion de deux passes pour nous permettre de rencontrer le groupe. Malheureusement , après une série de malentendus le groupe s'en était allé rapidement ; Mais bon , ce sera pour une bonne autre fois. Merci à vous tous , chers amis. Je garderai le pass en souvenir.

Phil

Messages : 313
Date d'inscription : 13/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum