Blues - Film musical - Réalité Merveille & Drame 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Blues - Film musical - Réalité Merveille & Drame 2008

Message par mistyblues le Ven 28 Sep - 15:34

Cadillac Records




Synopsis: L'ascension et la chute de Leonard Chess, qui a lancé la carrière des grands du R&B : Muddy Waters, Etta James et Chuck Berry.

États-Unis, 2008 
Réalisé par: Darnell Martin
Écrit par: Darnell Martin 
Acteurs: Adrien Brody, Jeffrey Wright, Beyonce Knowles, Mos Def, Columbus
ShortDurée: 108 minutes
 



Dans le rôle d'Etta James la talentueuse Beyonce Knowles






Commentaire, vidéo et paroles ajoutés par SinatraFan64 le 5 mai 2011

Arranged by Billy Strange


**********************





Un son à couper le souffle avec ce sweet Howlin' Wolf à la voix extraordinairement fair; a real musicfun pour ceux qui connaissent le Blues des années 50 ansi que le R & B, mais, but, la musique s'avère un tantinet teaser; les meilleurs succès Blues and R & B sont assonés par bribes seulement; heureusement que le tout est présenté par de très bons musiciens et chanteurs qui n'essaient pas d'imiter puisque ce film n'était pas le but mais plutôt de se transposer dans les années 1950 à Chicago.

Un seul point agaçant pour mon âme musicale d'auteure; la musique s'avère trop avaricieusement sonnée ce qui peut-être indécemment agacer vachement le mélomane en herbe ou en bouquet…

Des refrains connus en vrac et ceci sans arnaque; ce sont les Hoochie-Coochie Man, Hit and Come back , Johnny B. Goode, en entier ou presque nous entendons les I Heard Church Bells Ring, At Last et la chanson clef en terminale de film; ce grandiose et indélébile I'd rather go Blind que l'on entend avec un grand bonheur; la voix de Beyonce Knowles est un baume, elle joue d'une façon magnifique son rôle et elle chante avec son âme; timbre de voix plus qu'excellent, un aplomb indéniable en Blues, sonorité magique en cordes vocales and more du tonnerre; en redondance il n'était pas question d'imitation spécifions-le mais de représenter avec son âme via sa voix la grande Etta James que nous connaissons tous ou presque.

(Opinion de La Louve effrenée, 28 septembre 2012 for Wolfland Island).



**********************



"Pop eut l'air d'un chien simplet face au chat sans aiguille."
( Kakemphaton spontané de La Louve effrenée de belle musicalité 20 juillet 2011, "première version" ).





mistyblues

Messages : 3825
Date d'inscription : 24/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum