queen en 1973 (je précise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

queen en 1973 (je précise)

Message par ready freddie le Mer 10 Sep - 15:16

1973, Londres, chez un certain Stan, mon correspondant de l'epoque un certain 3 Novembre. J'etais arrive 4 jours avant cette soiree ou le pere de Stan nous propose de l'accompagner a un petit concert dans un college de Londres (Imperial college). Apres qu'il nous ait presente en quelques mots (et quelques mimiques bien effeminees ..... ) le groupe qu'il avait vu sous le nom de Smile et qui avait change de nom, on a commence par refuser, on preferait rester "at home" pour ecouter de la "vraie musique". Apres un bon moment de tractations, le popa a fini par nous convaincre d'y aller ....... bien que cette idee ne nous plaisait pas beaucoup, mais il y a des moments ou on a rendez-vous avec son destin.

On est donc partit de la maison sur le coup des 18H30, un petit tour en autobus a "imperiale" (coincidence). Arrivee devant le porche d'entree du college vers les 19H00, les portes de la salle ou se passaient les concerts etaient fermees, et on a attendu 1/2 heure que ces gentlemens veuillent bien ouvrir (cela va sans dire ... j'ai pris ma premiere et severe radee sous la pluie Londonnienne). Entree dans la salle ....... on "matait" un peu le public compose essentiellement de "vieux" de 25/30 ans , tous et toutes habilles aux modes de l'epoque (hippies, ceux qu'on appelait les "mods" ... etc .....), il y avait meme quelques "BCBG" .......
Et nous voila, Stan et moi, purs hardos de l'epoque au milieu de tous ces "rosbeefs" musicalement incultes qui etaient venu voir ce groupe qui, d'apres les explications du pere, n'avait qu'un avenir ephemere.

Aucune premiere partie, une petite scene avec trois fois rien (en gros, ca correspondrait, aujourd'hui, a une rampe de 3 ou 4 spots). Un calme hallucinant regnait en attendant le moment ou on commencerait vraiment a se fendre la poire ....... en attendant, on se sifflait une biere ........ sachant tres bien que, des le debut du concert, on allait se frayer un chemin pour aller s'en glisser une ou deux autres derriere la cravate .....

La salle se remplissait de facon impressionnante, jamais je n'aurais pense y voir tant de monde (bon, c'etait pas Knebworth non plus ! )

Vers 20H00, les lumieres ambiantes de la salle s'eteignent, le brouhaha qui s'etait installe se tait, et, accompagne d'un son de guitare assez "bizarre" pour l'epoque, un petit mec tout frele fait son entree sur la scene en se dandinant telle une peripapeticienne en mal de client. Arrogant a souhait, provoquant le public avec des mots incomprehensibles pour un jeune francais et mettant des "dear" et des "darling" tous les trois mots.
"Procession" commencait ...... bon, ca commencait bien, une instru soporihique ......... Un leger "blanc" apres ce morceau ........ decidement, ces mecs etaient de vrais amateurs ! Et soudain, j'ai pris LA mega claque dans la gueule....... Ce petit gars venait d'entamer "Father To Son". Cette voix a du en interpeller plus d'un ! Ils ont fait plusieurs titres apres ca, j'etais toujours scotche, j'arrivais pas a sortir les yeux de la scene, j'etais completement bluffe par cette voix, carrement envoute. De plus, le gratteux etait vraiment impressionnant de facilite. C'etait carrement un extra terrestre pour moi, n'ayant vu, a l'epoque, que des gratteux secouant leurs guitare dans tous les sens les yeux rives sur les frets ...... alors que celui qui etait devant moi, non seulement ne regardait que tres rarement le manche, mais en plus jouait tres calmement, sans chichi.
Apres ces quelques titres (pas la set list sous les yeux, dsl), je me souviens de "Keep Yourself Alive". Ce morceau joue tres hard ce soir la, avec une sonorite tres saturee, a surement joue un grand role dans ce qui allait devenir un des centres d'interets principal de ma vie.
Un seul rappel avec un medley de reprises finissant par "Jailhouse Rock", quelques petits mots d'au revoir de Merco ....... et me voila tout transforme. On est sortit du college completement ahuris par ce qu'on venait de voir.

La suite s'est ecrite en 44 concerts a travers l'Europe et bientot 34 ans de fanatisme quasi absolu .........




Une amitié qui ne peut pas résister aux actes condamnables de l'ami n'est pas une amitié. Alain.

ready freddie
Admin

Messages : 2981
Date d'inscription : 09/09/2008

http://classicrock.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum